Force du G5 Sahel: financement évalué à 423 millions d'euros

Les dirigeants du G5 Sahel, réunis en sommet dimanche à Bamako avec le président français Emmanuel Macron, sont convenus d’un budget de 423 millions d’euros pour la force conjointe régionale qu’ils veulent déployer contre les djihadistes, a annoncé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta. « Chacun de nos Etats (Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie, Tchad) va faire l’effort de 10 millions d’euros », a souligné M. Keïta lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Macron. « La question du financement a pris la plus grande place, presque tout le temps » des discussions à huis clos, a-t-il relevé. « Le financement tel que nous l’avons évalué est de 423 millions d’euros », a précisé le président malien.

L’Union européenne (UE) a déjà promis 50 millions d’euros, « l’amorce d’un engagement dans la durée » que compte favoriser Paris, selon le président français. Une conférence des donateurs doit se tenir dans les prochains mois.

M. Macron a ajouté avoir « bon espoir que le 13 juillet », le Conseil franco-allemand à Paris permette aux deux pays d' »annoncer des engagements communs autour de cette alliance ».

Le 21 juin, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution qui « salue » le déploiement de cette force mais sans lui délivrer ni mandat ni fonds.

Partager l'article

02 juillet 2017 - 16h20