Fête de plage à Anvers contre une éventuelle interdiction du burkini

Une centaine de personnes se sont rassemblées samedi dans le centre d’Anvers pour protester contre une potentielle interdiction du burkini. La « fête de plage », comme l’avaient baptisée ses initiateurs, a duré environ une heure et demi. Un contre-rassemblement non autorisé du mouvement islamophobe Pegida a été rapidement dissout par la police. Aucun incident n’a été à déplorer. Les quelques dizaines de participants avaient pour l’occasion revêtus des maillots de bain et autres tenues de plage. Finalement, les curieux étaient par moments plus nombreux que les « activistes » eux-mêmes.
La police n’a eu à intervenir que lorsqu’une vingtaine de membres de Pegida se sont présentés sur les lieux. Leur rassemblement n’avait pas fait l’objet d’une demande et a dès lors été rapidement dissout.

Partager l'article

27 août 2016 - 19h00