Fermeture Caterpillar Gosselies – "Il ne faut pas baisser les bras", affirme Elio Di Rupo

Le président du PS Elio Di Rupo a appelé vendredi à « ne pas baisser les bras et trouver d’urgence une solution », après l’annonce de la fermeture du site de Gosselies de Caterpillar (2.200 travailleurs). « C’est une catastrophe absolue », commente M. Di Rupo, évoquant l’angoisse des travailleurs et de leurs familles. « Les travailleurs ont été incroyablement flexibles, entre rythme de travail effréné, sacrifices salariaux et jours de chômage économique. L’usine a été largement soutenue par les pouvoirs publics depuis des années. Cette décision en est d’autant plus violente et brutale. »

Le président du PS dénonce « la manière inhumaine utilisée par le patron de Caterpillar pour annoncer la catastrophe sociale (en quelques secondes, en anglais, se retirant ensuite sans répondre à aucune question) », témoignage à ses yeux d’un « mépris insupportable ». Elio Di Rupo réclame d’urgence une solution pour les travailleurs, évoquant l’action du ministre-président wallon Paul Magnette. « Le PS soutiendra, à tous les niveaux de pouvoir, toutes les mesures envisageables pour soutenir les travailleurs. »

Partager l'article

02 septembre 2016 - 10h50