Facebook refuse de promouvoir une vidéo de sensibilisation de Plan Belgique

« Clito, papier, ciseaux? », une vidéo de sensibilisation aux mutilations génitales féminines lancée vendredi par Plan Belgique, n’a pas pu être diffusée en tant que publicité sur Facebook. Le réseau social estime en effet qu’elle fait la promotion de « contenu pour adultes », rapporte l’association lundi. La vidéo en question, d’une durée de 38 secondes, montre des vulves en origami réalisées par l’artiste Mandy Smith, célèbre pour son projet « No More Cutting ».

Un message envoyé par Facebook samedi à la responsable réseaux sociaux de Plan Belgique indique que la publicité n’a pas été approuvée « car elle fait la promotion de produits et services pour adultes ». « Nous n’autorisons pas les images ou les vidéos qui montrent de la nudité ou des décolletés, même à des fins artistiques ou pédagogiques », précisait encore Facebook.

La vidéo a tout de même pu être postée sur le compte Facebook de Plan Belgique et partagée en partie, mais pas autant que l’espérait l’ONG.

« Nous avons immédiatement contesté la décision de Facebook, mais ils ont maintenu leur choix », déplore Frédéric Janssens, attaché de presse de Plan Belgique. « Cette décision de Facebook est difficilement compréhensible tant au niveau du contenu que de l’objectif de cette vidéo. » « Le message fait sens pour soutenir notre travail en Afrique, mais est aussi utile ici, en Belgique où plus de 4.000 filles sont menacées par la mutilation. »

Plan Belgique s’étonne également du fait que la vidéo a par contre pu être promue sur le réseau social dans sa version néerlandaise, ce qui traduit bien, selon l’ONG, « le côté totalement aléatoire de certains choix chez Facebook ».

Partager l'article

06 février 2017 - 11h40