Explosion démographique à Bruxelles – Les pays de l'Union européenne représentent plus de 60% de l'augmentation de la population

Les ressortissants d’un pays de l’Union européenne constituent de loin le principal groupe de nationalité étrangère à Bruxelles. Ensemble, ils représentaient 273.255 personnes au 1er janvier 2016, soit près de 7 habitants bruxellois étrangers sur 10, ressort-il du Focus n°18 de l’Institut Bruxellois de Statistique et d’Analyse (IBSA).Entre 2005 et 2016, les pays de l’Union européenne représentent à eux seuls plus de 60% de l’augmentation de la population à Bruxelles. Au 1er janvier 2016, 411.075 personnes résidant à Bruxelles n’avaient pas la nationalité belge, soir un peu moins de 35% de la population totale, une proportion trois fois plus élevée que la moyenne nationale qui dépasse à peine 11%.
Parmi les ressortissants de pays de l’Union européenne, plus de 62.000 sont français, ce qui en fait le premier groupe d’habitants étrangers de la capitale, loin devant les Marocains, en deuxième position, avec un peu plus de 38.000 personnes.
Plusieurs pays d’Europe centrale et orientale qui ont adhéré plus récemment à l’Union européenne ont fait leur apparition dans le top 10 des nationalités étrangères au cours des dix dernières années. C’est le cas en particulier de la Roumanie (environ 37.700 personnes), de la Pologne (26.400) et de la Bulgarie (11.400).
Toujours selon l’IBSA, entre 2005 et 2016, le nombre de ressortissants étrangers issus de pays de l’Union européenne a augmenté de 72% (146.000) alors que l’ensemble de la population résidant à Bruxelles a progressé de 18% (35.000).
L’Institut fait notamment observer que la présence de ressortissants de certains pays d’Europe centrale et orientale a été littéralement décuplée. Le nombre de Roumains et Bulgares a ainsi été multiplié respectivement par 14 et 11 entre 2005 et 2016.

Partager l'article

21 mars 2017 - 16h10