Eurovision: Moscou appelle Kiev à "revenir" sur l'interdiction de la candidate russe

Le Kremlin a appelé jeudi Kiev à “revenir sur sa décision” d’interdire l’entrée sur le territoire ukrainien de la candidate russe devant participer à l’Eurovision, dont l’édition 2017 est organisée le 13 mai en Ukraine. “De notre point de vue, cette décision est extrêmement injuste et dommageable et nous attendons vraiment qu’elle soit réexaminée”, a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, disant espérer que “la candidate russe puisse participer” à l’Eurovision.

Les services spéciaux ukrainiens (SBU) ont interdit mercredi à Ioulia Samoïlova l’entrée en Ukraine pour trois ans, lui reprochant un concert qu’elle a donné en juin 2015 en Crimée, un peu plus d’un an après l’annexion de cette péninsule ukrainienne par la Russie. Dmitri Peskov a également reproché à Kiev de “diminuer le prestige de ce concours” en se privant d’un pays aussi important que la Russie.

“De manière générale, je ne suis pas énervée. Je vais continuer, je pense d’une certaine façon que tout va changer”, a pour sa part déclaré mercredi soir Ioulia Samoïlova à la chaîne publique Perviy Kanal, qui doit retransmettre le concours en Russie. La chanteuse de 27 ans, handicapée et qui se déplace en fauteuil roulant, a ajouté ne pas comprendre comment Kiev pouvait voir “une forme de menace dans une jeune femme comme moi”.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a pour sa part déclaré que la responsabilité de cette décision reste “sur la conscience des organisateurs” en Ukraine, selon l’agence de presse Interfax.

Jeudi matin, les médias russes évoquaient la possibilité d’un boycott de l’émission en Russie. “Aucune chaîne nationale russe ne retransmettra le concours”, a déclaré un présentateur de la chaîne d’information en continu Rossiya 24.

Le tabloïd russe Komsomolskaïa Pravda a pour sa part titré “Eurohate” en Une, ajoutant que Kiev avait “craché au visage d’une jeune femme sans défense de 27 ans dans un fauteuil roulant”.

Ioulia Samoïlova a été sélectionnée le 12 mars pour interpréter à l’Eurovision une ballade romantique intitulée “Une flamme brûle”. Le concours de l’Eurovision est régulièrement agité par des tensions politiques. La Russie et l’Ukraine sont à couteaux tirés depuis l’annexion de la Crimée en 2014, suivie par un conflit armé dans l’Est de l’Ukraine entre forces de Kiev et séparatistes prorusses qui a déjà fait plus de 10.000 morts.

Partager l'article

23 mars 2017 - 14h45