Euro 2017 de basket (d) – Philip Mestdagh, déçu par l'excès de respect de ses joueuses pour une Espagne "trop forte"

Philip Mestdagh, le sélectionneur national, n’a pu que reconnaître la supériorité de l’Espagne en demi-finales de l’Euro de basket féminin samedi à Prague. La Belgique s’est en effet inclinée 68 à 52 laissant la place en finale aux Espagnoles. Les Belgian Cats joueront pour le bronze dimanche (18h00) contre le vaincu de l’autre demi-finale entre la Grèce et la France. “Nous avons montré trop de respect envers l’Espagne en première mi-temps”, a regretté Philip Mestdagh. “Quand tu es derrière avec 15 points à la mi-temps contre une telle équipe, c’est mission impossible. Mais c’est dans ce genre de match que nous apprenons aussi beaucoup. Avec le jeune groupe qui est le nôtre, l’objectif était de prendre de l’expérience. Face à plus fort, c’est d’autant plus le cas. Nous devons prendre ça avec nous et je n’ai qu’un seul souhait, c’est de retrouver l’Espagne au championnat du monde l’an prochain et montrer comment nous avons progressé.”
Avec sa victoire en quarts de finale, la Belgique avait en effet assuré sa place au Mondial en 2018.
L’Espagne a imprimé samedi une grosse intensité dans la partie et les Belgian Cats n’ont pu trouver la parade. “Nous avons joué contre la meilleure équipe d’Europe ici, peut-être championne d’Europe dimanche, et si l’on excepte les Etats-Unis, peut-être la meilleure du monde”, a ajouté Philip Mestdagh. “Nous n’avons pas su trouver nos intérieures et nous avons perdu trop de ballons. Il a été difficile aussi de trouver des options à distance, c’était un match très compliqué. Je le répète, nous devons tirer les leçons de ce match déjà pour demain (dimanche) où nous ferons tout pour aller chercher une médaille.”

Partager l'article

24 juin 2017 - 21h15