Euro 2017 de basket (d) – L'Espagne trop forte pour les Belgian Cats, la Belgique jouera pour le bronze dimanche

La Belgique s’est inclinée pour la première fois à l’Euro de basket féminin, 68-52 (mi-temps: 36-21) face à l’Espagne en demi-finale, samedi à Prague. Les Belgian Cats joueront pour la médaille de bronze dimanche (18h00) face au perdant de l’autre demi-finale entre la France et la Grèce.
Vice-championne olympique à Rio (2016) et vice-championne du monde (2014), championne d’Europe en 2013 et 3e il y a deux ans, l’Espagne était loin d’être cadeau pour les Belgian Cats. Grandissimes favorites de cette 36e édition, les Espagnoles de Lucas Mondelo ont impressionné par leur intensité et mis beaucoup de pression sur les Belges (23 pertes de balle) passant déjà à +15 à la mi-temps et finissant à 68-52.
Avec son cinq habituel, la Belgique a tenu 4 minutes devant le furia espagnole. Avec un 8-8 au compteur et deux fautes pour Laia Palau, la meneuse espagnole, l’Espagne devait trouver d’autres options. Les changements étaient plus efficaces côté espagnol et les Belges avaient du mal à suivre le rythme. Alba Torrens plantait notamment une bombe pour faire 20 à 11 (Q1) pour un 12-3 partiel.
La défense espagnole coupait toutes lignes de passes, obligeant les intérieures belges à tenter leur chance de loin, mais l’écart restait raisonnable malgré le mutisme offensif des Belges (26-13 au quart d’heure). Les filles de Lucas Mondelo, sans avoir facile, passaient devant à la mi-temps avec un viatique de 15 points (36-21), et 12 points (6 rbds) déjà pour Alba Torrens.
L’Espagne ne laissait aucun espoir à la Belgique à la reprise avec un jeu fluide et solide pour prendre 19 points d’avance à la 25e (47-28). A 52-33 sur une nouvelle bombe de Torres (20 pts, 10 rebonds), la 4e, à la demi-heure, la cause était entendue, surtout que Philip Mestdagh préservait Meesseman (5 pts, 6 rebonds, 5 assists), Wauters (4 pts) et Kim Mestdagh (9 pts) pour le lendemain. Avec 11 unités au compteur, Julie Vanloo terminera la Cat la plus prolifique.
Après trois victoires en match de poule, contre le Monténégro (66-64), la Russie (76-75 après prolongation) et la Lettonie (62-58), la Belgique avait battu l’Italie 79 à 66 en quarts de finale jeudi pour assurer sa place au championnat du monde en Espagne du 22 au 30 septembre 2018.

Partager l'article

24 juin 2017 - 20h15