Euro 2016: un défaut de fabrication à l'origine de la fragilité des maillots Puma de la Suisse

Puma, l’équipementier de l’équipe suisse de football, a déclaré lundi qu’un défaut de fabrication (en plus la bonne volonté des joueurs français) était à l’origine de l’avalanche de maillots déchirés dans les rangs de la Nati lors de sa rencontre contre la France (0-0), dimanche soir à Lille, dans le cadre de l’Euro 2016 de football. “Nos cinq équipes Puma (Autriche, Italie, République Tchèque, Slovaquie et Suisse, ndlr) ont joué dix matchs lors de l’Euro, sans que ce problème ne se produise” avant cette rencontre, a déclaré l’équipementier sportif allemand dans un premier communiqué précisant que leurs “experts produits” étudiaient la matière des maillots.

Cette analyse a permis de connaître l’origine du mal. “Notre analyse du maillot suisse porté lors du match dimanche montre qu’il y a eu un lot de tissu, dont les fils ont été endommagés lors du processus de production, conduisant à une fragilisation du vêtement final.” Le tissu défectueux “a été utilisé uniquement pour un nombre limité de maillots suisses”, précise le groupe, avant d’assurer qu’un tel incident “ne se reproduira plus”.

Dimanche soir, quatre joueurs suisses (Mehmedi, Embolo, Dzemaili et Xhaka) ont dû changer de tunique en première période en raison de maillots déchirés et Xhaka a même dû retourner au bord du terrain en seconde période pour changer une deuxième fois de maillot. Une déconvenue qui vaut à Puma d’être copieusement raillé sur les réseaux sociaux et qui égratigne l’image du groupe, en pleine tentative de redressement après des années de traversée du désert.

L’incident est d’autant plus fâcheux pour la marque au félin bondissant, que celle-ci avait annoncé vouloir mettre l’accent sur le “design” et “l’innovation technologique” durant l’Euro 2016 pour se démarquer des deux géants du secteur Adidas et Nike qui sont respectivement représentés par 8 équipes (Belgique, Allemagne, Espagne, Russie, Ukraine, Suède, Pays de Galles et Irlande du Nord) et 6 équipes (France, Angleterre, Portugal, Pologne, Croatie, Turquie).

Partager l'article

21 juin 2016 - 07h45