Euro 2016 – Turquie-Croatie, un match à risque pour ouvrir le groupe D dimanche

Turquie-Croatie au Parc des Princes à Paris dimanche (15h00) fait partie de ces matches à risques tout comme Angleterre-Russie samedi à Marseille, Allemagne-Pologne le 16 au Stade de France, Angleterre-Pays de Galles le 16 à Lens et Ukraine-Pologne le 21 juin à Marseille. Pour ce qui est est du foot, les Croates comptent sur Luka Modric (Real Madrid) et Ivan Rakitic (Barcelone), dont les clubs ont gagné les trois dernières Ligue des champions, pour à nouveau briller dans un grand tournoi. Comme en France en 1998, où l’équipe à damiers s’était hissée à la 3e place de la Coupe du monde.
Il s’agira du premier match du groupe D. L’autre rencontre de la poule est programmée lundi (15h00) entre l’Espagne et la Tchéquie à Toulouse.
Les Turcs veulent surprendre. La sélection de Fatih Terim compte notamment sur Arda Turan (Barcelone) et poursuivre sur la lancée de ses qualifications où elle avait fait mordre la poussière à l’Islande et les Pays-Bas. Fatih Terim se verrait bien reproduire le parcours de la Turquie à l’Euro en 2008, avec une demi-finale (perdue 3-2) contre l’Allemagne.
Au delà des risques d’incidents, au rayon polémiques, trois associations, dont SOS Racisme, ont demandé l’interdiction du chant officiel des supporteurs de la Croatie. Il constitue selon elles un hymne « nationaliste, agressif et violent », dans un courrier au ministre français des Sports, à l’UEFA et à la Fédération croate.
Ce chant « promeut la conquête des territoires de Bosnie-Herzégovine, ravivant ainsi le spectre de la guerre dans les Balkans », poursuivent ces associations.

Partager l'article

11 juin 2016 - 19h05