Euro 2016 – Marc Wilmots: "La violence n'a pas sa place ici"

L’Euro de football à peine entamé de nombreux incidents ont déjà été enregistrés à plusieurs endroits. Les plus graves heurts se sont produits à Marseille samedi. Des images choquantes que déplorent aussi le sélectionneur des Diables Rouges. « Ce genre de choses n’a rien à voir avec le sport », a estimé Marc Wilmots. Marc Wilmots concède que c’est un débat difficile, mais à titre personnel, il espère que les joueurs ne seront pas pénalisés à cause du comportement de soi-disant « supporters ». L’UEFA a menacé dimanche l’Angleterre et la Russie d’exclusion du tournoi en cas de nouvelles violences.
« La première chose d’abord est qu’il n’est pas certains que ce sont l’acte de supporters. L’alcool a aussi souvent son rôle là-dedans. Hier, j’ai vu un père avec son fils devoir quitter le stade à cause de la violence. Cela ne peut pas arriver. Malheureusement, je n’ai pas la solution pour que cela n’arrive plus », a ajouté encore Marc Wilmots à la veille de l’entrée en lice de la Belgique à l’Euro, lundi face à l’Italie. « Nos supporters nous soutiennent depuis des années et j’espère qu’ils pourront ici faire la fête. Le football, c’est du plaisir et de la joie. »

Partager l'article

12 juin 2016 - 20h35