Euro 2016 – "C'est un 0-0 très frustrant"

L’Angleterre termine 2e du groupe B de l’Euro 2016 derrière le Pays de Galles, après le nul blanc des Three Lions face à la Slovaquie, lundi à Saint-Etienne. « On ne peut pas faire beaucoup plus », a déclaré le sélectionneur anglais Roy Hodgson. « Lors de nos trois matches, cela a été attaque-défense et même si je ne pensais pas qu’on dominerait autant, c’est un peu gênant. Quelqu’un va bientôt payer pour ça, un jour les buts viendront. On ne peut pas dominer plus, on a mis la pression dès la 1re minute. Mais on n’a pas transformé nos occasions. C’est un 0-0 très frustrant. Mais en continuant à bosser comme ça, on deviendra encore plus dangereux. Les gens me disaient que je devais sortir Sterling et Kane. Vous pensez que Rooney les aurait mises, ces occasions? Il y a eu quatre changements par rapport à la fin du match contre les Gallois. Si certains essaient de cibler un joueur en particulier, c’est dommage et moi je pense que Wilshere a été bon. Si on avait gagné, tout le monde aurait dit que les absents n’avaient pas manqué et quand on n’y arrive pas, on dit que les titulaires étaient faibles. Je suis habitué. Depuis quand l’Angleterre n’a-t-elle pas dominé autant trois matches en tournoi? Tôt ou tard, la récompense viendra et un adversaire pourrait se retrouver du mauvais côté d’un score lourd. C’est une déception de finir 2e alors que je pense qu’on méritait d’être 1er mais vu ce que l’on montre je ne redoute personne ».
L’Angleterre pourrait croiser la route de la France en quarts de finale. « Avant tout, pensons à gagner notre 8e », dit Hodgson. « Mais si on les rencontre ce sera intéressant car ils nous poseront d’autres questions et joueront pas comme nos précédents adversaires. Ils essaieront de nous mettre la pression devant et on pourra alors voir qu’on est aussi capable de bien contre-attaquer. Que notre 8e ait lieu à Paris ou à Nice, c’est pareil. C’est une heure de transport, soit en bus soit en avion ».

Partager l'article

21 juin 2016 - 00h40