Ethias Trophy de Mons – Tous les Belges éliminés au premier tour mais Ruben Bemelmans ne s'inquiète pas

Avec Ruben Bemelmans (ATP 226), éliminé par Radu Albot (ATP 101), c’est le dernier Belge qui a quitté l’Ethias Trophy mercredi soir à Mons, à l’issue du premier tour. Un coup très dur pour les organisateurs du tournoi, d’autant qu’il n’y a plus de Belges en double non plus. « Nous nous sommes battus mais le niveau n’était pas là », résume Ruben Bemelmans. « Jouer en Belgique engendre toujours un peu plus de pression, on veut parfois trop bien faire. »
La veille, après son élimination des œuvres du Suisse Marco Chiudinelli, Steve Darcis avait invoqué la fatigue mentale engendrée par la Coupe Davis et pas encore tout à fait estompée, selon lui.
« Je ne peux pas dire cela parce que j’ai très bien joué la semaine dernière à Orléans et que je me suis bien entraîné toute cette semaine », dit Bemelmans. « J’ai juste commis trop de fautes dans les moments importants, que ce soit au service ou au filet. » Redescendu à une place qu’il n’a plus occupée depuis six ans, Bemelmans va à présent mettre le cap sur les Etats-Unis, où il jouera pendant six semaines. Il doit veiller à prendre suffisamment de points pour au moins atteindre les qualifications de l’Open d’Australie.
« Je ne doute pas un seul instant que je vais y arriver », dit-il. « D’autant que, hormis les points de ma demi-finale à Eckental, je n’ai pratiquement plus rien à défendre. J’ai perdu beaucoup de terrain, c’est sûr, mais on sait aussi pourquoi: j’ai été blessé pendant trois mois et j’ai accusé le coup mentalement suite à ma rupture avec mon ancien coach, Daniel Meyers. Mais depuis, j’ai retrouvé mon niveau, je joue à nouveau comme un joueur du top 100. Car Albot, qui m’a battu mercredi soir, n’est pas n’importe qui non plus. »

Partager l'article

06 octobre 2016 - 00h15