Etats-Unis: l'Arkansas a procédé à une double exécution

L’Arkansas a procédé lundi soir à une double exécution de deux condamnés à mort, une première aux Etats-Unis depuis 17 ans, a annoncé la procureure générale de cet Etat du sud du pays. Jack Jones et Marcel Williams, condamnés de façon distincte dans les années 1990 pour viol et meurtre, ont chacun reçu une injection létale, a précisé dans un communiqué Leslie Rutledge, après que différents tribunaux ont rejeté leurs ultimes recours judiciaires.
Leur décès s’inscrit dans un calendrier très controversé d’exécutions accélérées en Arkansas, en raison de la proche péremption d’une substance utilisée dans les injections mortelles.
Les deux hommes sont les deuxième et troisième détenus mis à mort en avril dans cet Etat qui avait initialement prévu d’exécuter huit prisonniers en 11 jours.
Mais ce programme d’exécutions précipitées a été la cible de multiples recours judiciaires et d’une mobilisation internationale des opposants à la peine de mort.
Cette bataille devant les tribunaux s’est pour l’heure soldée par la suspension de quatre des exécutions prévues, une cinquième ayant été elle pratiquée jeudi dernier. Outre les deux exécutions réalisées ce lundi, une dernière est prévue le 27 avril.
Le dernier Etat américain à avoir exécuté deux détenus en un jour est le Texas, le 9 août 2000.

Partager l'article

25 avril 2017 - 06h45