Etat islamique – 6.000 heures de vol pour les F-16 belges opérant contre Daech

Les chasseurs-bombardiers F-16 belges engagés dans la lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) viennent de franchir le cap des 6.000 heures de vol au dessus de l’Irak et de la Syrie, a-t-on appris jeudi soir de source militaire. Ces six avions, servis par une centaine de personnes, opèrent depuis la Jordanie, en vertu d’une alternance avec les Pays-Bas, dans le cadre d’un système de relève entre les deux forces aériennes baptisé « flip-flop » par les militaires.
Appareils et aviateurs belges ont d’abord participé durant neuf mois, d’octobre 2014 à juin 2015, aux opérations aériennes de la coalition – sous le nom de code « Operation Desert Falcon » (ODF) – avant une interruption pour des raisons financières.
Depuis le 1er juillet dernier, le détachement belge a repris ses vols depuis la base aérienne Mufaq Salti située près d’Azraq (centre-est de la Jordanie), à une centaine de kilomètres d’Amman, opérant principalement au dessus de l’Irak, mais aussi de la Syrie, à raison de maximum 400 heures de vol par mois.
Ils ont franchi le cap des 6.000 heures de vol au total durant la première semaine de janvier, a-t-on indiqué de source militaire, sans préciser le nombre de missions effectuées ni le nombre d’engagements contre des objectifs de l’EI (alias Daech, selon son acronyme arabe).
La mission belge doit se terminer fin juin, mais il n’est pas certain que les Pays-Bas prendront le relais, a expliqué un spécialiste à l’agence Belga.

Partager l'article

19 janvier 2017 - 22h25