Estinne-au-Mont : les kidnappeurs présumés du bébé libérés par la chambre du conseil

La chambre du conseil de Charleroi a ordonné la remise en liberté des deux frères soupçonnés d’avoir enlevé un bébé de 5 mois en agressant leur mère avec une machette, vendredi dernier à Estinne-au-Mont (Estinnes). Leurs avocats avaient plaidé l’irrecevabilité du mandat d’arrêt et, à titre subsidiaire, l’absence de preuve. Vendredi dernier, une habitante du camping de Pincemaille à Estinne-au-Mont a été agressée chez elle par deux individus qui l’ont frappée d’un coup de machette avant de kidnapper son bébé de cinq mois. La victime a affirmé qu’il s’agissait de son ex-compagnon, Jordy W. et du frère de ce dernier. Les suspects ont été interpellés dans le courant du week-end et placés sous mandat d’arrêt pour tentative de meurtre, Tony W. se voyant également reprocher l’enlèvement de mineur. Le bébé n’avait pas encore été retrouvé.
Lundi soir, l’enfant a été déposé sur le pas d’une porte à Wijnegem, dans la province d’Anvers. Il est sain et sauf et a pu être rendu à sa mère. Pour l’heure, les forces de l’ordre tentent d’identifier les personnes qui ont pu garder l’enfant avant de l’abandonner dans le froid.
Ce jeudi, les frères W. ont comparu devant la chambre du conseil de Charleroi. Leurs avocats ont plaidé l’irrecevabilité de la prolongation de leur mandat d’arrêt, les motifs étant selon eux illégitimes. Ils ont également avancé l’absence de preuves pour solliciter leur libération. La chambre du conseil a entendu ces arguments et ordonné la libération des deux suspects. Le parquet n’a pas encore décidé s’il faisait appel de cette ordonnance, ce qui maintiendrait les deux frères en détention jusqu’à leur comparution devant la chambre des mises en accusation.

Partager l'article

19 janvier 2017 - 15h55