Espagne: la moitié des maires catalans s'engage pour le référendum d'autodétermination

Plus de la moitié des maires de Catalogne (nord-est de l’Espagne) se sont engagés samedi à participer à l’organisation d’un référendum d’autodétermination le 1er octobre, même s’il a été interdit par la justice espagnole. Plus de 500 maires, sur les 948 que compte la deuxième région la plus peuplée d’Espagne (7,5 millions d’habitants) ont participé samedi à un rassemblement à l’Université de Barcelone pour présenter un manifeste où ils s’engagent à “collaborer avec le gouvernement catalan pour toutes les actions qu’il sollicitera”, a constaté un journaliste de l’AFP.
L’exécutif régional est dirigé par des indépendantistes depuis début 2016, après la victoire d’une coalition favorable à la sécession lors des élections régionales en septembre 2015.
L’indépendantisme est particulièrement fort dans les zones rurales de Catalogne, mais il l’est moins dans des villes comme Barcelone, qui compte 1,6 million d’habitants.
La militante de gauche Ada Colau, maire de la ville, n’a d’ailleurs pas pour l’instant révélé sa position sur ce point. Le président régional Carles Puigdemont aura pourtant besoin de son soutien pour mener à bien son projet de référendum, notamment pour pouvoir placer des urnes dans les dépendances municipales.

Partager l'article

01 juillet 2017 - 21h15