Erdogan dénonce une agression de fans de Radiohead mais condamne la consommation d'alcool

Le président islamo-conservateur turc a dénoncé l’agression par des extrémistes vendredi de fans de rock à Istanbul qui a provoqué l’émoi en Turquie mais qualifié d'”erreur” le fait qu’ils consommaient de l’alcool en plein ramadan. “Les deux parties sont fautives dans cette affaire”, a indiqué Recep Tayyip Erdogan, cité lundi par l’agence de presse Dogan. “Il est erroné de s’engager dans une telle activité qui déborde sur la rue lors d’un jour de ramadan comme il est erroné d’y intervenir par la force brute”, a estimé l’homme fort de Turquie.

Plusieurs fans du groupe de rock britannique Radiohead, réunis autour d’un verre chez Velvet IndieGround, un disquaire d’Istanbul, pour écouter le nouvel album “A Moon Shaped Pool” ont été agressés par une vingtaine d’hommes en colère qui leur reprochaient le bruit et la consommation d’alcool. L’agression a fait au moins un blessé et provoqué le lendemain soir une manifestation de plus de 500 personnes pour dénoncer l’autoritarisme du président turc dans le même quartier branché et cosmopolite de Cihangir, réprimée violemment par la police à coups de gaz lacrymogène et de canons à eau.

M. Erdogan s’en est aussi pris à ceux qui, selon lui, ont “exploité ce regrettable incident” à des fins politiques afin de dénoncer son régime. La presse d’opposition turque a vu dans cette agression une montée de l’islamisme et de l’intolérance des milieux conservateurs vis-à-vis des différents modes de vie en Turquie, pays musulman mais laïc.

Partager l'article

20 juin 2016 - 09h15