Entre 22 et 28 morts dans des attentats près d'un marché de Bagdad

Vingt-deux personnes ont été tuées dimanche dans des attentats près d’un marché dans un quartier à majorité chiite de Bagdad, selon des responsables de la sécurité et médicaux irakiens. D’autres sources, citées par l’agence de presse allemande DPA, font état d’au moins 28 victimes. Ces attaques à Sadr City, les plus meurtrières dans la capitale depuis le début de l’année, ont également fait 55 blessés.
Selon les mêmes sources, au moins l’une des attaques a été déclenchée par un kamikaze.

En Irak, les attentats suicide sont une tactique presque exclusivement utilisée par des musulmans sunnites extrémistes, notamment membres du groupe Etat islamique (EI).

Les musulmans chiites, qui forment la majorité de la population irakienne, sont considérés comme hérétiques par les djihadistes de l’EI et sont souvent la cible d’attentats.

Jeudi, neuf personnes sont mortes à Bagdad dans un double attentat suicide perpétré contre un lieu de culte chiite et revendiqué par l’EI.

Les attaques de ce genre sont fréquentes à Bagdad, même si la violence dans la capitale a considérablement baissé depuis que l’EI s’est emparé de larges pans du territoire irakien en juin 2014, concentrant ses combattants dans ces zones.

Partager l'article

28 février 2016 - 16h05