Enquête sur Joëlle Milquet: "une information aussi dépassée qu'inexacte"

L’information selon laquelle l’ancienne ministre cdH Joëlle Milquet ferait l’objet d’une nouvelle enquête est “aussi dépassée qu’inexacte”, affirme jeudi matin son avocat, Adrien Masset. L’Echo et le Tijd écrivent jeudi que des enquêteurs cherchent depuis plusieurs mois si Joëlle Milquet a demandé à ce qu’on fouille les mails de ses collaborateurs pour découvrir qui était à l’origine de fuites vers la presse.

Adrien Masset se dit “irrité” de cette violation du secret de l’instruction. “L’enquête évoquée par la presse n’est en rien nouvelle et fait partie de l’enquête existante. Il s’agit d’une information aussi dépassée qu’inexacte”, assène-t-il. “Madame Milquet n’a en rien été inculpée pour les mesures de protection prises dont elle s’est expliquée déjà il y a 16 mois dans son audition. Elle avait en effet démontré, analyse juridique à l’appui, que les mesures prises après les agissements d’une ‘taupe’ malveillante au sein de son cabinet étaient des mesures tout à fait légales et nécessaires de protection des ordinateurs du cabinet de l’Intérieur, respectant les règles en vigueur contre toutes tentatives d’intrusion de tiers ou de fuites de documents vers des tiers.”

Partager l'article

29 juin 2017 - 08h30