facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

En Thaïlande, la mort de la chienne du roi fait la Une des journaux

La chienne du roi de Thaïlande est morte, faisant mardi la Une des journaux du royaume, où un homme est en prison pour l’avoir critiquée sur Facebook. « Khun Tongdaeng s’est éteinte paisiblement dans son sommeil au palais Klai Kangwon le 26 décembre à 23:10 », a annoncé lundi soir dans un communiqué l’école vétérinaire de Kasetsart, qui était en charge de son traitement. Tongdaeng, âgée de 17 ans, était malade depuis plusieurs années et ne faisait plus d’apparition publique, mais on pouvait la voir, au pied du roi, sur les nombreux calendriers et affiches ornant boutiques, bureaux et foyers de Thaïlande.

Les grands journaux nationaux de Thaïlande, du Khaosod au Matichon en passant par le Thairath, consacraient mardi leur Une à la mort de la chienne. « Le roi a déjà été informé », écrit le Matichon, les journaux évoquant l’affaire avec le plus grand respect. En Thaïlande, la famille royale est protégée par l’une des lois les plus restrictives au monde. Toute personne offensant le roi Bhumibol Adulyadej, 88 ans, présenté comme un demi-dieu par une propagande développée depuis des décennies, la reine, son héritier ou le régent est passible de 15 ans d’emprisonnement pour chaque délit.

La chienne du roi, Tongdaeng, est investie d’un fort pouvoir symbolique: elle a notamment été utilisée par le passé par le monarque pour diffuser ses conseils à la Nation et fait l’objet d’un film d’animation, à l’affiche depuis début décembre dans les cinémas thaïlandais pour les 88 ans du roi.

Dans un contexte de grande inquiétude autour de la succession du souverain, hospitalisé depuis des mois, la loi de lèse-majesté est utilisée à tout-va par les militaires au pouvoir. Un internaute est ainsi détenu depuis début décembre, dans l’attente de son procès pour lèse-majesté, pour avoir manqué de respect à la chienne du roi, une affaire révélatrice de la nervosité de la junte ultra-royaliste au pouvoir depuis le coup d’Etat de mai 2014.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 août 2017 Publifin – Douze nouveaux administrateurs dans le CA de Finanpart

L’assemblée générale extraordinaire de Finanpart, filiale financière de Nethys, a acté mardi la démission des trois administrateurs issus du management de Nethys (Bénédicte Bayer, Gil Simon et Pol Heyse) puis l’installation de douze nouveaux ad lire plus

Belga

22 août 2017 Crise au Venezuela – Le président Maduro veut faire arrêter l'ex-procureure générale en fuite

Le Venezuela va émettre un mandat d’arrêt international contre l’ex-procureure générale Luisa Ortega, devenue une des principales opposantes au président Nicolas Maduro et qui a quitté mardi la Colombie pour le Brésil, a annoncé le chef de l’Eta lire plus

Belga

22 août 2017 Grève à la prison de Louvain pour protester contre un manque d'effectifs

L’équipe de l’après-midi de la prison de Louvain central n’a pas pris son service, mardi à 14h, afin de protester contre un manque de personnel, selon une information de VTM confirmée par le syndicat socialiste CGSP-ACOD. Le personnel travaillera en service réduit lire plus

Belga

22 août 2017 L'Iran dément une opération avec la Turquie contre les rebelles kurdes en Irak

Les Gardiens de la révolution en Iran ont nié mardi les dires de la Turquie selon lesquels les deux pays planifiaient une opération conjointe contre les rebelles kurdes en Irak. « Nous n’avons prévu aucune opération hors des frontières de l’Iran », a assur lire plus

Belga

22 août 2017 Les conséquences de la grèvede Swissport seront encore sensibles mercredi

Même si un accord est conclu entre la direction de Swissport et les syndicats, les conséquences de la grève se feront encore sentir mercredi. « Nous maintenons le conseil de voyager autant que possible avec un bagage à main », explique Nathalie Van Impe, porte-parole de Brus lire plus

Belga

22 août 2017 L'imam de Ripoll a voyagé plusieurs fois vers la Belgique

L’imam espagnol Abdelbaki Es Satty, qui est suspecté d’être le cerveau des attentats de Barcelone et de Cambrills, n’a pas uniquement séjourné de janvier à mars 2016 en Belgique mais s’est rendu plusieurs fois dans le pays ainsi qu’en France, indique mardi la VRT se lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/