En Finlande, c'est le Premier ministre qui pilote son avion

À l’instar de célébrités comme John Travolta et Tom Cruise, le Premier ministre finlandais Juha Sipilä a la particularité de piloter lui-même son avion, y compris pour ses voyages officiels. Fan d’aviation et d’austérité budgétaire, ce chef de gouvernement centriste de 55 ans adore prendre les commandes de jets qu’il loue. Mieux: c’est lui qui paie la facture, comme pour être plus légitime au moment de plaider pour un État économe.

Depuis qu’il a pris ses fonctions en mai 2015, cet ancien homme d’affaires, connu pour ses qualités de gestionnaire, s’est mué en pilote à l’occasion de 19 voyages officiels en Finlande et à l’étranger, ont indiqué à l’AFP les services du Premier ministre.

En juillet 2016 par exemple, il a amené un Cessna 525, qui peut transporter six ou sept passagers, à plus de 5.000 km de Helsinki, jusqu’à la Mongolie et sa capitale Oulan-Bator, où il devait assister à une rencontre de dirigeants européens et asiatiques.

En septembre, à l’occasion d’une réunion informels des chefs d’État et de gouvernements de l’Union européenne à Bratislava, il était encore commandant de bord sur 1.400 kilomètres.

Même chose quand il s’est rendu en Norvège. “Le vol a été très tranquille. J’ai piloté moi-même l’avion, vous savez”, a-t-il dit devant les délégations venus à un séminaire sur l’Arctique, prouvant que pour lui, c’était la routine.

M. Sipilä, ingénieur de formation, est devenu millionnaire grâce à son activité d’entrepreneur dans les technologies. Puis il s’est lancé en politique. Il a remporté les législatives de 2015 en promettant de “réparer” tout ce qui n’allait pas en Finlande, pays en récession à l’époque.

Ce Premier ministre se considère comme un citoyen ordinaire, hostile à tout privilège, quand d’autres pays polémiquent à n’en plus finir sur le coût des déplacements, y compris privés, de leurs dirigeants.

Partager l'article

31 mars 2017 - 08h15