Dysfonctionnements dans la lutte contre la criminalité financière à Bruxelles

Le Conseil supérieur de la Justice émet de vives critiques sur la gestion des grandes affaires de fraude et de criminalité financière par la Justice bruxelloise, dans un rapport transmis au ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), rapportent L’Echo et De Tijd vendredi. L’organe indépendant énumère de nombreux “dysfonctionnements”, faisant référence entre autre à deux affaires de fraude impliquant des sommes de plus de 40 millions d’euros respectivement et qui ont dû attendre entre 10 et 15 ans avant d’être jugées.
Le Conseil supérieur qualifie la situation actuelle de la cour d’appel de Bruxelles de “plus que difficile”, déplorant encore une importante diminution des ressources de la section financière des parquets bruxellois et d’un manque cruel de juges d’instruction et d’enquêteurs spécialisés dans la région.

Partager l'article

24 juin 2016 - 07h25