facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Dépôt illégal de sables: "le sable stocké à Sambreville est valorisable"

« Les produits stockés à Sambreville sont des déchets valorisables », a réagi samedi midi la société Wanty, mise en cause par les journaux de l’Avenir dans une affaire de dépôt illégal de sables potentiellement toxiques. « L’arrêté du gouvernement wallon du 14 juin 2001 permet et encourage la valorisation de ces produits issus de l’industrie métallurgique directement et sans traitement en les mettant en œuvre en sous-fondation de voirie. Ces produits ont d’ailleurs été largement utilisés par l’ensemble du secteur de la construction sur de nombreux chantiers publics et privés wallons », explique l’entreprise.
Cette dernière souligne par ailleurs qu’elle n’est pas propriétaire des sables de fonderies concernés. « C’est la société CONECO qui était en charge en 2009 de collecter et valoriser ces sables produits par les fonderies Magotteaux et Lecomte », poursuit la société.
« Wanty a stocké ce produit sur le site de sa filiale SATEA à Sambreville. Suivant l’avis des responsables techniques de l’Office Wallon des déchets et les analyses réalisées, ce produit est un sable ‘à vert’, et donc valorisable. Les analyses confirment l’absence de phénol (qui entre dans la constitution du sable chimique, qui lui est considéré comme dangereux) et la présence de bentonite qui, elle, confirme qu’il s’agit d’un sable ‘à vert' », ajoute-t-elle.
Mais lors d’un contrôle en 2010, la police de l’environnement a considéré que ce produit « correspondait à du sable chimique et a donc imposé à notre filiale une taxe annuelle de 500.000 euros relative au stockage de produits dangereux. Considérant que ce produit était valorisable et non dangereux, Wanty a refusé de payer cette taxe, tout en la contestant », indique encore le groupe qui « s’estime totalement dans son bon droit ».
« Nous avons pris contact avec le ministre Di Antonio afin d’éclaircir le double point de vue de l’Office Wallon des déchets qui d’un côté nous inflige une taxe pour stockage de produits dangereux alors que, d’un autre côté, un directeur nous assure que ces produits sont valorisables », conclut-il.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 août 2017 Un juge américain refuse de clore les poursuites contre Polanski pour agression sexuelle

Un juge de Los Angeles a refusé, dans une décision publiée vendredi, de clore les poursuites pour agression sexuelle sur mineure contre le réalisateur franco-polonais Roman Polanski, comme le demandaient l’accusé et sa victime. « L’accusé dans cette affaire e lire plus

Belga

19 août 2017 Une tornade endommage le toit de trois maisons dans le Limbourg

Une tornade a fait de graves dégâts matériels à Gingelom dans la province du Limbourg vendredi. Les toits de trois habitations ont été endommagés et quatre véhicules ont été très abîmés également. Ces ven lire plus

Belga

19 août 2017 Bannon veut continuer à se battre "pour Trump" et retrouve aussitôt le site Breitbart News

Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump qui a quitté la Maison Blanche vendredi, a affirmé qu’il continuerait à se battre pour le président américain. Il a aussitôt retrouvé des fonctions de direction au sein de Breitbart News, site d’informa lire plus

Belga

19 août 2017 Fitch relève la note de la Grèce et s'attend à un allègement de la dette en 2018

L’agence de notation Fitch a relevé vendredi la note de la Grèce de « CCC » à « B-« , tout en indiquant s’attendre à des mesures d’allègement de la dette grecque par ses partenaires européens en 2018. La perspective attribuée à la note est positive lire plus

Belga

19 août 2017 Oeufs contaminés au fipronil – Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l'égard de la Belgique

Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l’égard des services belges dans le scandale des oeufs contaminés à l’insecticide fipronil. Le secrétaire d’Etat aux Affaires économiques Martijn van Dam ne veut plus insister sur l’assu lire plus

Belga

19 août 2017 Washington lance une enquête contre la Chine au sujet de la propriété intellectuelle

L’administration américaine a formellement lancé vendredi une enquête contre la Chine sur des violations supposées des droits de propriété intellectuelle, ont annoncé les services du représentant pour le commerce américain (USTR) Robert L lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/