facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Douze pays demandent à l'ONU d'enquêter sur des essais balistiques nord-coréens

Les Etats-Unis, le Japon et dix autres pays ont demandé à l’ONU d’enquêter sur des essais balistiques nord-coréens effectués en juillet, ce qui pourrait mener à des sanctions ciblées, selon une lettre conjointe obtenue mercredi par l’AFP. Dix membres du Conseil ainsi que l’Australie et la Corée du Sud ont demandé au Comité des sanctions de l’ONU d' »étudier soigneusement les détails connus » sur les lancements le 18 juillet de trois missiles balistiques Scud et d’un missile No Dong de moyenne portée.
Cette enquête pourrait permettre d’identifier des particuliers ou entités impliqués dans le programme balistique nord-coréen. Ceux-ci pourraient alors faire l’objet de santions (interdiction de voyager et gel d’avoirs financiers).
La lettre, envoyée le 28 juillet, invite le comité à « prendre les mesures appropriées » en réponse au tir des missiles qui contreviennent aux résolutions de l’ONU.
Outre Washington et Tokyo, la demande a été soutenue par le Royaume-uni, la France, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Sénégal, l’Espagne, l’Ukraine et l’Uruguay, tous membres du Conseil de sécurité. La Chine, seule alliée de Pyongyang, ainsi que la Russie ne se sont pas jointes à cette initiative.
Pyongyang est sous le coup de plusieurs séries de sanctions internationales pour ses programmes balistique et nucléaire. A la suite d’un nouveau tir balistique nord-coréen qui a atteint pour la première fois la zone économique exclusive au large du Japon, le Conseil a entamé mercredi après-midi des consultations à huis clos à la demande des Etats-Unis et du Japon.
L’ambassadeur adjoint britannique Peter Wilson a estimé à son entrée au Conseil que celui-ci devrait envisager des mesures supplémentaires si le régime communiste s’entêtait.
« Nous devrions envisager tous les moyens de convaincre les nord-coréens de respecter leurs engagements internationaux », a-t-il déclaré à des journalistes. « Tirer un missile dans notre direction, même s’il a manqué sa cible, constitue une grave menace pour notre sécurité nationale », a déclaré l’ambassadeur japonais Koro Bessho. « Je suis sûr que nombre de membres du Conseil seront d’accord là-dessus ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

28 mars 2017 Pas de licenciement dans le cadre de la reprise de Vanden Borre par Fnac

Il n’y aura ni licenciements ni départs à la suite de la reprise de la chaîne d’électro Vanden Borre en Belgique par la chaîne française Fnac, ont annoncé mardi les deux marques. Le groupe français Fnac a repris Darty – la maison-mère brit lire plus

Belga

28 mars 2017 Marcourt appuie Philippot (RTBF), désavoué il y a quinze jours par son CA

Le ministre en charge des Médias en Fédération Wallonie-Bruxelles Jean-Claude Marcourt (PS) a pris mardi la défense de l’administrateur général de la RTBF, Jean-Paul Philippot, désavoué il y a deux semaines par son conseil d’administration sur lire plus

Belga

28 mars 2017 Bar Rafaeli attend son deuxième enfant

Huit mois après être devenue maman pour la première fois d’une petite Liv, Bar Refaeli vient d’annoncer sur les réseaux sociaux sa deuxième grossesse. Le 11 août 2016, la mannequin a donné naissance à son premier enfant Liv, dans un hôpital lire plus

Belga

28 mars 2017 Roberto Martinez apporte 7 changements face à la Russie

Le sélectionneur fédéral Roberto Martinez a décidé de procéder à sept changements dans la formation des Diables Rouges qui rencontre la Russie, en amical, mardi à Sotchi (18h00 belges), en comparaison avec celle alignée samedi contre la lire plus

Belga

28 mars 2017 SETCa-BBTK, CNE, LBC-NVK et CGSLB-ACLVB approuvent le plan de restructuration d'ING

Le SETCa-BBTK, la CNE, la LBC-NVK et la CGSLB-ACLVB ont approuvé chacun en interne mardi le plan de restructuration de la banque ING Belgique, a appris l’agence Belga auprès des différents syndicats. Les organisations syndicales et la direction doivent se réunir mercredi lire plus

Belga

28 mars 2017 Lionel Messi suspendu quatre matches, dont Bolivie-Argentine ce mardi soir

La FIFA a infligé quatre matches internationaux de suspension ferme et une amende de 9.300 euros à Lionel Messi, coupable d’avoir insulté un arbitre assistant lors du match contre le Chili (1-0, but de Messi sur penalty à la 16e minute), le 24 mars au Stade El Monumental lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/