Dopage: le CIO sanctionne six nouveaux sportifs contrôlés positifs aux JO de Pékin en 2008

Sur base des nouvelles analyses des échantillons des jeux Olympiques de Pékin en 2008, le Comité International Olympique (CIO) a annoncé avoir sanctionné six nouveaux sportifs, dont 4 médaillés, contrôlés positifs, une en athlétisme et cinq en haltérophilie. En athlétisme, la Russe Tatyana Firova, 33 ans, membre du relais 4X400m, médaillé d’argent (et 6e du 400m en individuel) a été contrôlée positive à plusieurs substances dont la testostérone. En haltérophilie, la Russe Marina Shainova, 30 ans, médaillée d’argent en -58kg, contrôlée positive notamment à la stanozolol, la Russe Nadezda Evstyukhina, 28 ans, médaillée de bronze en -75kg, contrôlée positive à l’EPO, l’Arménien Tigran Martirosyan, 28 ans, médaillé de bronze en -69kg, contrôlé positif notamment à la stanozolol, ont tous les trois été priés de rendre leur médaille olympique et seront sanctionnés, comme tous les autres, par leur fédération.

En haltérophilie toujours, le Moldave Alexandru Dudoglo, 27 ans, s’était classé 9e en -69kg. Il a été contrôlé au stanozolol. L’Azerbaidjanais Intigam Zairov, 31 ans, 9e en -85kg, contrôlé positif au turinabol, a été pris également. Les analyses rétroactives sur un deuxième lot d’échantillons datant des Jeux de Pékin en 2008 et de Londres en 2012 avaient révélé 45 nouveaux cas positifs en juillet et venaient s’ajouter aux 53 (30 à Pékin et 23 à Londres) déjà révélés par le CIO en mai.

Sur ces 45 cas contrôlés positifs de la deuxième vague, 30 (dont 15 haltérophiles) ont participé aux JO de Pékin 2008, dont 23 médaillés, et 15 aux JO de Londres en 2012. Le CIO conserve pendant dix ans les échantillons des athlètes afin de les réexaminer selon des méthodes plus récentes ou de détecter de nouveaux produits. Au total, ce sont 1.243 échantillons de Pékin et Londres que le CIO a déjà fait re-vérifier.

Partager l'article

31 août 2016 - 15h45