DJ Khaled détrône Drake en tête des ventes d'albums aux Etats-Unis

Le nouvel album de DJ Khaled, « Major Key », a détrôné Drake en tête du classement des meilleures ventes d’album aux Etats-Unis, une première pour le producteur américain de hip-hop qui connaît une renaissance ces derniers mois. Son neuvième et dernier album s’est écoulé à 95.000 exemplaires -physiques ou en téléchargement et streaming- pour la semaine musicale qui a pris fin jeudi et s’est emparé de la première place sur le Billboard chart, selon les chiffres publiés dimanche par Nielsen Music.
« Major Key » doit notamment son succès aux nombreuses célébrités du rap qui y ont collaboré, de Jay Z à Drake, en passant par Kendrick Lamar ou Nicki Minaj.
DJ Khaled, 40 ans, travaille depuis des années avec les stars du rap mais n’avait jamais accédé à un tel succès avec un de ses albums.
Depuis 2015, sa cote a grimpé en flèche grâce, entre autres, à des vidéos humoristiques publiées sur Snapchat.
Dans une série de messages sur Instagram dimanche soir et lundi, DJ Khaled s’est félicité de sa nouvelle position de numéro 1, non sans rappeler que certains ont par le passé essayé de le placer « à la marge » du succès.
De son vrai nom Khaled Mohamed Khaled, le producteur né de parents Palestiniens et qui a grandi à Orlando, en Floride, est l’un des musulmans les plus en vue de l’industrie musicale américaine.
DJ Khaled, qui faisait partie des meubles dans les boîtes de nuit de Miami dans les années 90, a épisodiquement pris la parole pour soutenir la cause palestinienne, bien que sa musique soit largement apolitique.
Il a ravi le trône du meilleur vendeur d’albums à l’un de ses collaborateurs dans « Major Key »: le rappeur canadien Drake.
L’album « Views » de ce dernier avait conservé la première place pendant douze semaines -non consécutives- et était devenu l’opus de 2016 le plus vendu aux Etats-Unis.

Partager l'article

09 août 2016 - 07h40