Discours aux corps constitués – Le Roi se montre critique face au Brexit et à l'élection de Trump

Le Roi Philippe a exprimé mardi sa déception à l’égard du choix de la Grande Bretagne de sortir de l’Union européenne et de l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis dans son discours aux corps constitués. Sans nommer les deux pays, alliés fidèles de la Belgique, il a épinglé leur décision de « se recentrer sur eux-mêmes ». « L’année 2016 restera marquée par la décision prise par deux grands pays amis de se recentrer sur eux-mêmes. Ces deux pays sont des leaders mondiaux, des phares de la démocratie et de la liberté. Ils ont été fondateurs de l’ordre mondial que nous connaissons aujourd’hui. Ils ont aidé à construire et à reconstruire l’Europe, notamment par leur courageux engagement lors des conflits armés qui l’ont déchirée. Cette nouvelle attitude semble vouloir inverser le cours de l’histoire et tranche avec leur tradition d’ouverture et de générosité, leur adhésion à un rêve et un engagement communs », a-t-il déclaré.

A ses yeux, ces événements traduisent une « crise de confiance généralisée dans le monde occidental », notamment dans les démocraties représentatives. Le chef de l’Etat a lancé un appel à la « probité » et à l' »honnêteté ». « Ce sont d’abord nos actes qui doivent convaincre », a-t-il souligné.

L’année 2017 sera celle du 60e anniversaire de Traité de Rome qui a jeté les bases de la construction européenne. Le roi des Belges a rappelé son attachement à ce projet qui a fondé la réconciliation européenne après une « guerre fratricide ». « Saisissons ce moment comme une opportunité pour l’Europe. Continuons à construire une Europe qui permet à nos identités nationales de se renforcer en collaborant, plutôt que de s’affaiblir mutuellement en s’affrontant », a-t-il plaidé.

Partager l'article

31 janvier 2017 - 12h20