Dilliès ou Cools: le MR d'Uccle désigne celui qu'il veut voir succéder à A. De Decker

La section uccloise du MR se prononcera dimanche en début de soirée, lors d’un vote à bulletin secret, en faveur de celui qu’elle souhaite voir succéder à Armand De Decker au poste de bourgmestre de la commune et qui devrait occuper la tête de la liste libérale en vue du scrutin communal de l’automne 2018.
Le climat entre les deux candidats, Marc Cools, premier échevin, et Boris Dilliès, échevin des Finances, est plus serein que celui qui avait alimenté une lutte intra-libérale fratricide entre feu le secrétaire d’Etat MR Eric André et Stéphane de Lobkowicz après le scrutin d’octobre 2000, au point de voir émerger le FDF Claude Desmet.
Il a déjà été convenu au sein de la section que le vainqueur aux voix sera candidat tête de liste pour les élections communales.
Boris Dilliès en avait fait la proposition. Il s’agit d’adresser un message clair à la population, a-t-il commenté à quelques heures du scrutin.
Face à l’échevin des Finances et député régional âgé de 46 ans, Marc Cools, 61 ans, échevin depuis 1990, actuellement bourgmestre faisant fonction depuis la démission d’Armand De Decker, se plaît à souligner que le contexte de la candidature est très différent de celui de l’attribution du maïorat en 2000, en période post-électorale.
En 2000, les deux candidats en lice avaient soutenu la candidature d’Eric André comme une majorité du groupe libéral, Boris Dilliès, parce qu’Eric André était son mentor politique, et Marc Cools, parce qu’il était président de la section et qu’il soutenait loyalement une décision prise par l’assemblée générale de la section.
En dépit de leur différence d’âge, M. Cools affirme rester d’attaque pour exercer une « tâche passionnante », dans laquelle il a déjà une certaine expérience.
Le candidat élu par la section libérale devra ensuite également obtenir le soutien d’une majorité de conseillers communaux. Chez les partenaires de majorité, Défi et le cdH, certains s’étonnent de n’avoir été consultés en vue du remaniement après les démissions récentes de MM. De Decker et Vanraes, ex-président du CPAS.

Partager l'article

25 juin 2017 - 06h45