Diables Rouges – "Un match plein d'émotions"

La victoire des Diables Rouges vendredi soir, 4-0 à domicile contre la Bosnie-Herzégovine pour leur deuxième match de qualifications pour le Mondial 2018, était « pleine d’émotions » pour Roberto Martinez, a indiqué l’Espagnol en conférence de presse. « Ce qu’on a vu dans la foule, c’était magnifique », a souligné le nouveau sélectionneur national, qui venait de connaître son premier match officiel à domicile depuis son arrivée à la tête des Diables Rouges.
« Cette alchimie entre les fans et les joueurs, c’était plein d’émotions. Elle est un ingrédient important, c’est ce qui nous permet d’être forts », a ajouté Martinez. Le successeur de Marc Wilmots retire un « sentiment de réelle satisfaction » de cette confrontation contre un adversaire qui se profilait comme le « gros morceau » du groupe H, face à la Belgique.
« C’était un adversaire difficile. Nous devions intercepter les ballons avant qu’ils n’arrivent à leurs attaquants, et je pense que nous avons bien réussi à bloquer ces services. Nous avons été patients au début, car la Bosnie est venue avec un plan très précis, très porté sur l’attaque, pour nous déstabiliser et ‘provoquer’ un peu », a analysé le coach, élogieux quant à la composition offensive des Bosniens. « Après, nous n’avons plus perdu notre concentration », a applaudi un Martinez visiblement content de ses joueurs.
Il a toutefois précisé que les émotions ressenties n’avaient pas été que positives. « Il y avait aussi de la déception », de « voir un des joueurs se blesser », a-t-il d’emblée ajouté, évoquant la sortie sur civière de Jordan Lukaku, remplacé à la 21e par Laurent Ciman. Le défenseur de la Lazio de Rome, titularisé, subira un scan demain. « Je pense que ce n’est pas le ligament qui est touché, mais la cheville elle-même, cela ne m’a pas l’air très bon », a résumé Martinez, sans s’avancer davantage.
Son remplaçant, Ciman, a été « impressionnant », a-t-il jugé.
Interrogé par un journaliste au sujet de Radja Nainggolan, considéré comme indisponible mais qui a tout de même disputé dans son club de la Roma un match amical complet vendredi soir, l’Espagnol n’a pas voulu alimenter une éventuelle polémique. « Nous allons éclaircir l’affaire dans les prochains jours. Nous savions qu’il devait s’entrainer, travailler, mais pas au point de jouer un match. Mais nous ne pouvons pas dire pour le moment que l’on a agi dans notre dos ».
Quant à Romelu Lukeku, auteur d’un incroyable raté sur un cadeau de Carrasco à la 66e minute de la partie, « on ne mesure pas un attaquant sur base des goals qu’il marque ou qu’il manque, mais sur les occasions qu’il crée. Et dans cette optique, j’ai vu des choses positives chez Romelu Lukaku. Je le connais bien, je savais en voyant l’occasion qu’il n’avait pas transformée qu’il mettrait un point d’honneur à se rattraper », a tranché Roberto Martinez. Et c’est ce que le grand attaquant a fait, en marquant le but du 4-0 en fin de match, avant d’être remplacé dans les 10 dernières minutes par Benteke. Romelu Lukaku semblait souffrir quelque peu de la hanche, « mais ce n’est pas un problème, cela devrait être une question de 24 heures », a rassuré le coach.
Lombaerts, qui n’était pas sur la feuille de match car il « était à l’hôpital aujourd’hui et est devenu papa d’un joli bébé », sera bien du voyage au Portugal. Il prendra l’avion avec ses coéquipiers samedi, en vue de la rencontre de lundi contre Gibraltar. Une décision doit encore être prise en revanche au sujet de Fellaini, qui a écopé d’un carton jaune dans le temps additionnel et sera suspendu pour ce 3e match de qualifications pour le Mondial russe.

Partager l'article

08 octobre 2016 - 00h40