Diables Rouges – Roberto Martinez heureux de la rapide adaptation à son système de jeu

Roberto Martinez a apprécié la prestation de son équipe, victorieuse 0-3 à Chypre pour son entrée en campagne qualificative pour la Coupe du Monde 2018 en Russie, mardi soir à Nicosie grâce un doublé de Romelu Lukaku et Yannick Carrasco. « Je suis vraiment très heureux de notre rapide adaptation au nouveau système de jeu (une défense à trois, dans une formation en 3-4-2-1, ndlr), a-t-il en effet déclaré après le match. « Je suppose que cette fois les fans auront été contents. Ils ont vu une vraie équipe à l’oeuvre, animée d’intentions offensives… » Thomas Meunier dans un rôle encore plus offensif en possession de balle, une défense à trois, Eden Hazard et Kevin De Bruyne en position centrale où ils sont plus à même de soutenir et de servir Romelu Lukaku, le nouveau système instauré par Roberto Martinez a bien fonctionné. « J’ai modifié le dispositif pour offrir plus d’espaces à certains joueurs comme Yannick Carrasco et Thomas Meunier sur les flancs », a-t-il expliqué. « Cela leur a permis de créér du danger quand ils prenaient le dessus dans leurs duels en un contre un. Le groupe a durement travaillé pour la mise en place de ce schéma ces derniers jours, et il est réjouissant de constater que ce labeur a porté ses fruits… »
Par rapport à la débâcle en amical contre la Roja, on a aussi noté la meilleure mentalité des Diables et l’élévation de leur rythme de jeu. « Oui, la mentalité était bonne », confirme Martinez. « On a cette fois vu une vraie équipe sur le terrain. Mais elle s’est un peu relâchée après l’ouverture du score. Ou plutôt elle a trop voulu doubler la marque le plus vite possible. Elle a du coup un peu perdu de sa lucidité et de son organisation. Ce qui a permis à Chypre de refaire surface dans ce match. Mais notre adversaire a aussi son mérite. Il n’a pas baissé les bras et s’est battu pour chaque ballon. On a cependant repris le dessus en 2e mi-temps. On a retrouvé l’harmonie entre les lignes. On savait de nouveau quand et comment attaquer, mais aussi quand et comment défendre. »
En conclusion Roberto Martinez se félicitait d’avoir stoppé la série de défaites qui avait pourri l’atmosphère autour de l’équipe nationale et installé un climat négatif. « On le ressentait fort et c’était désagréable », avoue-t-il. « Mais à présent on a vu que les joueurs en voulaient et étaient bien décidés à redresser le drapeau en berne. La bonne mentalité, c’est très important. Surtout quand on veut construire quelque chose de nouveau », a conclu l’Espagnol après sa première victoire à la tête des Diables…

Partager l'article

07 septembre 2016 - 00h55