Diables Rouges – "Pas de changements, sauf si j'y suis forcé"

Roberto Martinez, à la veille du 3e affrontement des Diables Rouges sur la route du Mondial russe, a laissé entendre en conférence de presse dimanche qu’il composerait lundi face à Gibraltar une équipe en grande partie semblable à celle qui avait pris le dessus (4-0) sur la Bosnie-Herzégovine vendredi à Bruxelles. « Je ne ferai pas de changements, sauf si j’y suis forcé », a-t-il précisé. En-dehors des modifications inévitables du onze de base, à la suite de la blessure de Jordan Lukaku et de la suspension de Marouane Fellaini pour ce match, Martinez ne devrait donc pas bouleverser son effectif. « Je veux qu’on joue bien, je veux voir la même intensité que vendredi contre la Bosnie-Herzégovine », indique le coach, qui ajoute qu’il ne pense pas encore à la différence de buts dans le groupe H, pour le moment à l’avantage des Diables face à la Grèce qui compte également 6 points.
Le sélectionneur espagnol a connu, avec la victoire 4-0 contre la Bosnie-Herzégovine au stade Roi Baudouin, vendredi, son premier « match référence », selon de nombreux observateurs de la presse. La rencontre a cependant été marquée par la sortie sur blessure, après environ 20 minutes, d’un Jordan Lukaku titulaire, touché à la cheville. Le défenseur de la Lazio a effectué un scan samedi, et il sera « out pour quelques semaines, minimum deux ou trois ». « Les ligaments ne sont pas endommagés », rassure Roberto Martinez. Romelu, quant à lui, « a très bien réagi » ces dernières 24 heures. Il s’entraine individuellement, et une décision sur sa disponibilité sera prise lundi, précise le coach, qui avait remplacé son grand attaquant par Benteke à la 82e, vendredi.
Nicolas Lombaerts, absent à Bruxelles pour cause de paternité, est quant à lui bien prêt à jouer. Il « a voyagé avec le groupe », confirme Martinez. « Il nous est revenu avec un sourire énorme ».

Partager l'article

09 octobre 2016 - 20h25