Diables Rouges – Marc Wilmots attend de savoir si Dembélé et Carrasco seront en mesure de s'entraîner mardi

Marc Wilmots espère (re)voir Mousa Dembélé et Yannick Carrasco à l’entraînement mardi. Les deux joueurs, touchés à la cheville, n’ont participé qu’à l’échauffement lundi, avant de travailler individuellement. « Mousa et Yannick sont restés une petite demi-heure avec le groupe avant de continuer avec les kinés. Il faut maintenant voir comment leurs organismes vont réagir, et espérer qu’ils pourront pleinement prendre part à l’entraînement en groupe mardi à Nice », a commenté le sélectionneur lundi au Haillan. « Si ce n’est pas le cas on trouvera d’autres solutions. Il y a des remplaçants qui sont là pour ça… » Wilmots n’avait pas divisé le groupe en deux comme dimanche pour l’entraînement de lundi. « Je dois féliciter les réservistes de samedi qui se se sont très bien entraînés et avec beaucoup d’intensité le lendemain du match, pendant que les titulaires se contentaient de légers exercices de récupération. Les joueurs qui n’ont pas été alignés sont forcément déçus mais n’en ont rien laissé paraître, malgré le coup au moral qu’ils ont pris. La concurrence dans le groupe reste saine et c’est une excellente chose… »

Le sélectionneur a également révélé qu’à l’initiative de Jean-François Gillet et du capitaine Eden Hazard, les joueurs s’étaient réunis pour une franche discussion après la défaite (0-2) contre l’Italie. « C’était la première fois que ce très jeune groupe recevait un coup pareil sur la tête », a dit Wilmots. « Cette réunion était donc une bonne chose et si j’avais été capitaine, je l’aurais également provoquée… » La Belgique ayant besoin d’un point mercredi à Nice contre la Suède pour terminer 2e du Groupe E et se qualifier pour les 1/8e de finale (contre le premier du Groupe F le dimanche 26 juin à Toulouse, ndlr) Wilmots alignera « la meilleure équipe possible » mercredi à l’Allianz Arena.

« Il faut rester les pieds sur terre », a-t-il lancé, « on n’est encore nulle part ». Autrement dit les joueurs menacés de suspension en cas de deuxième carton jaune, comme les défenseurs Thomas Vermaelen et Jan Vertonghen, devraient néanmoins être de la partie. « Un point suffit mais on jouera pour les trois », a aussi dit Wilmots. « Spéculer sur un nul est d’ailleurs beaucoup trop dangereux. On veut comme toujours prendre le jeu à notre compte, aller devant et garder la balle dans nos rangs… »

Partager l'article

20 juin 2016 - 20h40