Diables Rouges – Gillet redoute l'Italie, toujours plus dangereuse quand elle est sous-estimée

Le gardien Jean-François Gillet, 37 ans, est de loin le Belge le plus âgé de la sélection des Diables Rouges. Avec toute son expérience, Gillet sait mieux que quiconque ce qu’il peut apporter au groupe. « Tout donner à l’entraînement, être un exemple et permettre aux titulaires d’affiner leur préparation », a déclaré le Diable Rouge au Haillan. « En tant qu’aîné, je dois également donner l’exemple en dehors du terrain. » Avec pas moins de 16 saisons passées en Italie, Jean-François Gillet est peut-être le mieux placé pour parler du premier adversaire des Belges lors de cet Euro. « Les Italiens sont très fort tactiquement et le sélectionneur, Antonio Conte réserve souvent quelques surprises. Nous devrons être attentifs. L’Italie n’est jamais aussi dangereuse que quand elle est sous-estimée. »
La différence d’âge entre Gillet et ses coéquipiers est assez grande, lui qui est professionnel depuis 1998. « Il ne faut pas regarder mon âge, je m’amuse encore sur le terrain. La différence entre les plus jeunes et ma génération? Ils ont énormément de confiance en eux, sont très forts mentalement et physiquement et n’ont pas peur d’aller au contact. Pour eux, sortir un gros match est normal, ils sont très relax. »
Le troisième gardien des Diables a également abordé son avenir. Prêté par Catane à Malines la saison dernière, il espère que le club italien le laissera rejoindre le Standard de Liège, son ancien club. « La direction a récemment changé à Catane et nous n’avons pas pu discuter de mon avenir. Pour le moment, je me concentre totalement sur l’Euro. Je ne peux pas en dire plus, si ce n’est que j’aimerais rester en Belgique et, a ma connaissance, aucun autre club que le Standard n’est intéressé par moi », a rigolé Jean-François Gillet.

Partager l'article

11 juin 2016 - 00h20