Diables Rouges: Dries Mertens est le "Devil of the year"

Dries Mertens succède à Kevin de Bruyne en tant que Devil of the Year, devant Eden Hazard et Radja Nainggolan, a annoncé vendredi midi l’Union Royale Belge de football (URBSFA). Avec 12.213 voix, le petit ailier de Naples a largement devancé la star de Chelsea Eden Hazard (7.856) et l’énergique milieu de terrain de l’AS Rome Radja Nainggolan (2.562). Plus de trente mille suffrages ont été exprimés par les supporters. Lors de chacun des quinze matches (9 victoires, 4 défaites et 2 nuls) disputés en 2016 par les Diables Rouges, tous les supporters avaient eu l’occasion d’élire leur “Devil of the Match” via l’application mobile et www.devilofthematch.be.

Un “Devil of the Match” fut annoncé à l’issue de chaque rencontre. Huit Diables s’étaient ainsi qualifiés pour le vote décisif: Benteke après Gibraltar – Belgique (0-6), Carrasco à Pays-Bas – Belgique (1-1), Ciman à Belgique – Norvège (3-2), Courtois à Portugal – Belgique (2-1), Belgique – Espagne (0-2) et Belgique – Italie (0-2), Hazard à Chypre – Belgique (0-3) et Hongrie – Belgique (0-4), Lukaku à Belgique – Irlande (3-0), Mertens à Belgique – Estonie (8-1), Belgique – Bosnie-Herzégovine, (4-0), Belgique – Finlande (1-1) et Suisse – Belgique (1-2), Nainggolan à Pays de Galles – Belgique (3-1) et Suède – Belgique (0-1).

Kevin De Bruyne, le tenant du titre, n’avait pas été une seule fois élu Diable du match, et n’entrait donc pas en ligne de compte pour le verdict final.

Partager l'article

30 décembre 2016 - 13h15