Deux Marocains "radicalisés" expulsés par la France

Deux Marocains « radicalisés » ont été expulsés vendredi par la France vers leur pays en raison de la « menace grave » qu’ils représentaient pour « l’ordre public », a annoncé le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, portant à 15 le nombre d’expulsions de ce type depuis début 2016. « Compte tenu de la menace grave que faisait peser sur l’ordre public le maintien de ces deux individus radicalisés sur le sol français », M. Cazeneuve « a décidé d’engager à leur encontre une mesure d’expulsion, qui a été mise en oeuvre immédiatement », selon un communiqué publié par son ministère.
« Six expulsions de ce type sont intervenues depuis le début du mois d’août, et 15 depuis le début de l’année », a ajouté M. Cazeneuve, affirmant « la détermination sans faille du gouvernement à lutter contre le terrorisme par tous les moyens de droit ».
La France, placée sous le régime exceptionnel de l’état d’urgence depuis les attentats djihadistes du 13 novembre dernier à Paris et à Saint-Denis dans sa banlieue (130 morts), a été frappée par deux attentats cet été : l’un à Nice le 14 juillet (86 morts), l’autre le 26 juillet contre une église près de Rouen (nord-ouest), au cours duquel un prêtre a été égorgé.

Partager l'article

27 août 2016 - 00h45