Deux femmes perdent la vie dans les inondations en Australie suivant le cyclone Debbie

Deux corps ont été retrouvés dans les régions affectées par les graves inondations frappant deux Etats à l’est de l’Australie, rapporte la chaîne ABC samedi. Les dizaines de milliers de résidents évacués devront attendre encore deux jours avant de retrouver leur domicile et constater les dégâts. Une femme portée disparue jeudi soir à Murwillumbah, non loin de la Gold Coast, à la frontière avec l’Etat du Queensland, et son corps a été retrouvé vers 08h00 vendredi dans une zone inondée.
Le corps d’une autre femme, de 64 ans, a été retrouvé dans sa voiture emportée par les eaux, près de la ville de Gungal, soit 600 km plus loin que là où les crues sévissent. Son mari a réussi à s’échapper du véhicule.
Entre 500 et 740 mm de pluie ont été enregistrés dans la vallée de la rivière Tweed en 24 heures vendredi.
Près de 20.000 personnes ont été forcées d’évacuer au nord de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud où s’est concentrée la montée des eaux. De nouveaux ordres d’évacuation étaient encore lancés par les autorités pour les villes de Billinudgel, Ocean Shores, New Brighton et Cabbage Tree Island, une communauté aborigène, samedi matin, soit quatre jours après le passage du cyclone Debbie de catégorie 4 dans l’Etat voisin du Queensland.
Selon le commissaire Mark Smethurst des services d’urgence de Nouvelle-Galles du Sud, 400 opérations de sauvetage ont déjà eu lieu. « La plupart concernent des personnes prises au piège dans leurs bâtiments et qui n’ont pas suivi les avertissements quand il leur a été conseillé d’évacuer », explique-t-il.
Les autorités estiment qu’il faudra encore attendre deux jours pour que les résidents puissent retourner chez eux. Elles mettent en garde contre la contamination des eaux par les égouts et les carcasses d’animaux. Près de 10.000 ménages sont en outre privés d’électricité.
Les dégats sont aussi considérables dans le nord-est du Queensland où 140.000 foyers sont toujours sans électricité après le passage de Debbie.
Le Premier ministre Malcolm Turnbull a affirmé que le cyclone tropical en début de semaine et les inondations majeures qui ont suivi mettent les ressources du pays sous pression. « Nous ne pouvons pas arrêter les cyclones ou les crues. Mais nous planifions en fonction et y répondons mieux que jamais », a-t-il assuré.

Partager l'article

01 avril 2017 - 05h20