Dette grecque: la balle est "dans le camp" des Etats membres

La balle est « dans le camp » des Etats membres de la zone euro, a affirmé le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, en réponse à une lettre ouverte de trente-six eurodéputés en faveur d’un allègement rapide de la dette grecque. Dans une lettre, dont l’AFP a obtenu copie vendredi, M. Moscovici rappelle qu’en échange du respect des engagements de réformes réclamées à Athènes, l’Eurogroupe s’était engagé en mai dernier à discuter à l’automne de la mise en oeuvre d’une série de mesures sur l’allégement de la dette de la Grèce.
« Je tiens à souligner que les Etats membres de la zone euro, seuls créanciers au titre des programmes d’assistance, sont maîtres de la décision en la matière », écrit le commissaire européen. « Il leur revient de prendre aussi leurs responsabilités dans cet accord politique », insiste-t-il.
« J’attends donc qu’ils s’engagent pleinement dans ce processus cet automne. La balle est clairement dans leur camp », estime M. Moscovici, en assurant que la Commission « soutiendra ce processus essentiel pour la Grèce et la zone euro ».
Dans leur lettre, les 36 eurodéputés – socialistes, verts et de gauche – de dix pays de l’UE, surtout du sud de l’Union, estimaient que « de toute urgence, la Grèce doit sortir du cercle vicieux de la récession et de la déflation » où elle est engluée depuis six ans.

Partager l'article

14 octobre 2016 - 21h20