Détournement présumé dans une résidence du CPAS de Mons

Le Conseil de l’Action Sociale de Mons a indiqué jeudi soir par communiqué avoir pris connaissance de faits en rapport avec un détournement présumé à la Résidence du Bois d’Havré. Une somme de 30.000 euros est évoquée. Les services du CPAS de Mons ont découvert, suite à un contrôle interne, que de l’argent aurait été détourné dans les caisses de la “Résidence du Bois d’Havré” à Mons. Le CPAS a indiqué dans son communiqué que “le montant du préjudice s’élève, d’une première analyse, à une somme de l’ordre de 30.000 euros”.
Le Conseil de l’Action Sociale de Mons a, par conséquent, décidé d’entamer sans délai toutes procédures judiciaires et/ou administratives afin de dénoncer les faits. Toutes mesures administratives utiles seront prises dans l’intérêt du service concerné. Le Conseil de l’Action Sociale entend par ailleurs tout mettre en œuvre pour récupérer dans les meilleurs délais le préjudice subi à charge de la ou des personnes responsables.
Contactée par l’agence Belga, la porte-parole du CPAS de Mons a indiqué, jeudi soir, ne pas vouloir commenter le dossier au-delà des limites du communiqué du CPAS. Le président du CPAS, Marc Barvais (PS), était, quant à lui, injoignable.

Partager l'article

26 janvier 2017 - 23h40