Des valeurs sanguines anormales chez un enfant après une émission de plomb chez Umicore

Des valeurs sanguines anormales ont été observées chez un enfant de deux ans habitant le district de Hoboken, à Anvers. Un pic temporaire et accidentel d’émissions de plomb en provenance de l’entreprise de matériaux technologiques Umicore est mis en cause, selon Gazet van Antwerpen, Het Niewsblad et De Standaard. L’entreprise confirme le lien entre les deux événements et a fait appel à une société pour nettoyer la maison de la famille touchée. Umicore ajoute être ouverte à toute possibilité d’assistance médicale. Umicore, l’ancienne Union Minière, a été dans le passé responsable d’une pollution au plomb historique dans la région, mais depuis un assainissement en profondeur du site et de nouvelles mesures, l’entreprise n’avait plus enregistré d’incidents.
A l’été 2015, Umicore n’a toutefois pu totalement rénover la toiture de la raffinerie de plomb et, par la suite, plusieurs plaques ont été retirées. La température avait augmenté à l’intérieur du bâtiment et la chaleur devenait insupportable pour le personnel. « Au départ, nous avons constaté peu d’impact sur les émissions », a déclaré le coordinateur de l’environnement chez Umicore Jan Cônes. « Mais, en novembre, les valeurs demeuraient finalement élevées. Nous avons alors remplacé les plaques. »
Selon Umicore, la situation est revenue à la normale depuis lors. La société continue à travailler sur d’autres mesures telles que le placement d’une aspiration pour l’ensemble du bâtiment.
Les habitants du quartier ont été également informés de la situation.

Partager l'article

27 janvier 2017 - 13h00