facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Des salariés d'Air France jugés dans le scandale de la "chemise arrachée"

La photo d’un responsable d’Air France, la chemise en lambeaux, avait fait le tour du monde. Le procès de 15 salariés de la compagnie aérienne s’ouvre mardi, un an après ces violences jugées catastrophiques pour l’image de la France. Poursuivis pour « violences » ou pour « dégradation », ils doivent comparaître mardi et mercredi à Bobigny, près de Paris, où plusieurs syndicats ont appelé à manifester pour « exiger leur relaxe ». Les prévenus, dont certains ont déjà été licenciés par Air France, encourent au maximum trois ans de prison et 45.000 euros d’amendes. L’affaire remonte au 5 octobre 2015. Au siège d’Air France, sur le site de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, la direction présente aux représentants du personnel un plan de restructuration qui menace 2.900 emplois.

A l’extérieur, plus de 2.000 manifestants sont rassemblés pour protester contre ce projet. Soudain, une centaine parvient à forcer la grille d’accès. Lors d’un mouvement de foule, deux directeurs sont malmenés, ainsi que des vigiles chargés de leur protection. Au cri de « à poil, à poil », « démission », l’un d’eux se retrouve torse nu, forcé d’escalader un grillage pour échapper à la vindicte. L’autre est évacué chemise et costume déchirés entre deux agents de sécurité. Les deux responsables sortent indemnes de l’épisode mais les images de leur fuite, filmées par de nombreux médias, mettent à mal les efforts du gouvernement socialiste pour convaincre les investisseurs étrangers que le climat social s’est apaisé dans un pays habitué aux grèves et manifestations.

Depuis, Air France, portée par une conjoncture favorable, est revenue sur son plan de restructuration mais reste secouée par des tensions avec les pilotes et le personnel de cabine qui ont observé plusieurs jours de grève fin juillet. Dans le tribunal, les débats s’annoncent tout aussi houleux entre des prévenus enclins à dénoncer la « violence patronale » et une direction qui juge inacceptable le recours à la violence physique.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

26 avril 2017 Une boulangerie mobile dans les quartiers carolos

Un projet de boulangerie mobile sera soutenu par le CPAS de Charleroi dans le cadre de son budget participatif. Au travers de celui-ci, l’ASBL Circomedie, qui l’a monté, souhaite notamment rendre les citoyens acteurs de leur consommation et permettre à la population de prendre connaiss lire plus

Belga

26 avril 2017 Mission économique en Inde – La Belgique ouvre un consulat honoraire dans l'Etat du Gujarat

Le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (CD&V) a officiellement ouvert mercredi un consulat honoraire belge dans l’Etat indien de Gujarat, situé dans l’ouest du pays. Le nouveau consul honoraire, Hari Sankaran, un homme d’affaires local actif dans l’immobil lire plus

Belga

26 avril 2017 WTA Stuttgart – Sharapova réussit son retour après 15 mois de suspension

La Russe Maria Sharapova a réussi son retour à la compétition après 15 mois de suspension pour dopage. L’ancienne N.1 mondiale, lauréate de cinq tournois du Grand Chelem, a battu l’Italienne Roberta Vinci (WTA 36) 7-5, 6-3 après 1 heure et 44 minutes de jeu, lire plus

Belga

26 avril 2017 Nigeria: le président Buhari absent du conseil des ministres pour "se reposer"

Le président nigérian Muhammadu Buhari ne s’est pas rendu au conseil des ministres mercredi, pour la deuxième fois en quelques semaines, pour « se reposer », a annoncé la présidence, alimentant des inquiétudes sur la santé du chef de l’Etat. « Il (M. Buh lire plus

Belga

26 avril 2017 USA: Trump présente une vaste réforme fiscale pour les entreprises et les ménages

La Maison Blanche a présenté mercredi une vaste réforme fiscale, décrite comme « l’une des plus importantes » dans l’histoire des Etats-Unis, pour les ménages et les entreprises, abaissant notamment le taux d’imposition de 35% à 15% pour ces dernières. lire plus

Belga

26 avril 2017 Kazakhgate – Une lettre de l'avocate de Chodiev en copie à Didier Reynders après la transaction pénale

L’hebdomadaire Le Vif publie jeudi de nouveaux éléments de l’enquête française sur le Kazakhgate dont une lettre d’avril 2012 de l’avocate du milliardaire kazakh Patokh Chodiev, maître Catherine Degoul, adressée à l’Elysée, et se plaignant de pro lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/