Des films et animations labellisés "vivre ensemble" proposés aux écoles bruxelloises

Le programme d’éducation au cinéma « Ecran large sur tableau noir » existe depuis plus de 30 ans. Développé par l’ASBL liégeoise Les Grignoux, il propose aux écoles des séances de cinéma spécifiques avec remise d’un dossier pédagogique aux professeurs. Pour la première fois cette année, grâce au soutien de la Région de Bruxelles-Capitale dans le cadre de la lutte contre la radicalisation, l’association a mis sur pied une sélection de films autour de la thématique du vivre ensemble, accompagnée d’animations. « Il n’y a rien de tel qu’un bon film pour faire passer un message et générer des débats », a souligné Rudi Vervoort, ministre-président de la Région bruxelloise, mardi lors de la présentation du programme.
A Bruxelles, sur les 71 films projetés pour Ecran large sur tableau noir, 32 seront accompagnés d’animations scolaires axées sur le vivre ensemble. Le réalisateur Nabil Ben Yadir et l’actrice Catherine Salée, parrain et marraine de la nouvelle coordination bruxelloise du projet, y participeront, parmi d’autres spécialistes et membres d’associations coordonnés par l’ONG Coopération par l’éducation et la culture (CEC), également partenaire.
« Souvent, les professeurs n’osent pas ouvrir de débat sur le vivre ensemble par peur de ne pas en garder la maîtrise. Nous leur donnons la possibilité de passer par un film puis par les interventions d’un tiers, que les élèves vont peut-être davantage écouter », a expliqué à l’agence Belga Pierre Heldenbergh, administrateur des Grignoux.
La sélection comprend des oeuvres aussi diverses que « Mustang », « Demain », « La Marche » ou encore « La Fille inconnue ».
Toutes les informations pratiques figurent sur le site www.ecranlarge.be.

Partager l'article

20 septembre 2016 - 15h35