facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Des ex-cadres de BNP Paribas en Argentine inculpés pour évasion fiscale

Vingt anciens responsables de la banque française BNP Paribas en Argentine, dont cinq Français, ont été inculpés par la justice argentine pour une évasion fiscale de plus d’un milliard de dollars, selon le ministère public. « Le juge (Osvaldo Rappa, à l’origine de cette décision) les a mis en examen pour association de malfaiteurs et blanchiment, et a maintenu la liberté provisoire à l’encontre de tous les prévenus », indique la page web officielle fiscales.gob.ar.
Les malversations présumées se seraient déroulées entre 2000 et 2008, et porteraient sur plus d’un milliard de dollars qui auraient ainsi échappé au fisc argentin. BNP Paribas a cessé son activité de banque de détail en Argentine en 2009, selon une source judiciaire interrogée par l’AFP.
Un bureau « clandestin » de la branche argentine de BNP Paribas, situé au 25e étage de l’immeuble de la banque française, au coeur du quartier d’affaires de Buenos Aires, était chargé d’organiser la fuite des capitaux vers des comptes en Suisse, au Luxembourg ou sur l’île de Curaçao.
Ces responsables ont mis en place une « architecture financière à des fins d’évasion à l’étranger de l’argent non déclaré par des clients, parmi lesquels figuraient des chefs d’entreprise, des syndicalistes et même un juge », détaille le site du ministère public qui cite le nom des cadres ou ex-cadres de BNP Paribas mis en cause.
Au moins un de ces responsables travaille encore pour la banque française à l’étranger, selon BNP Paribas.
Le juge Osvaldo Rappa a également ordonné la saisie des biens de ces personnes pour un montant avoisinant les 750 millions de dollars (678 millions d’euros), un record en Argentine, précise le site du ministère public argentin.
En octobre, le procureur argentin de l’Office de la criminalité économique et du blanchiment d’argent (Procelac), Carlos Gonella, s’était rendu à Paris pour s’entretenir avec le gouverneur de la Banque de France et le directeur de Tracfin, organisme antiblanchiment du ministère de l’Économie, afin d’obtenir des engagements sur des « échanges d’information ».
Interrogés par l’AFP, BNP Paribas et la Banque de France n’avaient pas souhaité réagir à l’époque.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

20 janvier 2017 Australie: un véhicule fonce dans la foule à Melbourne, trois morts

Un véhicule a foncé vendredi dans une rue commerciale piétonnière du centre de Melbourne, faisant au moins trois morts, a annoncé la police de l’Etat de Victoria, qui a ajouté qu’il ne s’agissait pas d’un acte terroriste. Une vingtaine de blessés est lire plus

Belga

20 janvier 2017 Australie: un véhicule fonce dans la foule à Melbourne, au moins un mort

Un véhicule a foncé vendredi dans une rue commerciale piétonnière du centre de Melbourne, faisant au moins un mort, indiquent les médias australiens. Une vingtaine de blessés serait également à déplorer. La police de l’Etat de Victoria i lire plus

Belga

20 janvier 2017 Australie: un homme tué par un crocodile

Un homme de 47 ans a été tué par un crocodile dans le Territoire du Nord australien, indiquent vendredi les médias locaux. Le quadragénaire voulait traverser une rivière à proximité du parc national de Kakadu lorsqu’il a été attaq lire plus

Belga

20 janvier 2017 Plusieurs milliers de manifestants anti-Trump à New York

Plusieurs milliers de personnes, dont de nombreuses célébrités, se sont rassemblées jeudi à New York pour protester contre les positions du futur président américain Donald Trump, à la veille de son investiture à Washington. Ils é lire plus

Belga

20 janvier 2017 Gambie: la Cédéao suspend les opérations militaires pour une dernière médiation

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a annoncé avoir suspendu son opération militaire lancée jeudi pour contraindre Yahya Jammeh à céder le pouvoir, le temps d’une dernière médiation guin lire plus

Belga

20 janvier 2017 A la veille de son investiture, Donald Trump promet de rassembler un pays déchiré

A la veille de sa prestation de serment comme président des Etats-Unis, Donald Trump a promis jeudi aux Américains de rassembler une nation politiquement déchirée, lors d’un bref discours à Washington. « Nous allons rassembler notre pays », a-t-il déclar lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/