facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Des débuts aux styles anglo-saxons pour une brasserie bruxelloise

La dernière brasserie à voir le jour à Bruxelles, No Science, fait le pari de produire des bières aux styles plutôt appréciés outre-Manche, comme des porters, des bitters ou des IPA (Indian Pale Ale), « des styles minoritaires au pays des bières d’abbaye », ont indiqué vendredi les responsables au cours d’une conférence de presse. Maxime Dumay et Manuel Mengoni ont établi leur microbrasserie dans un atelier de 120 m2 à Greenbizz, l’incubateur d’entreprises prônant le développement durable, inauguré en avril dernier et soutenu par la Région bruxelloise.

Les premiers litres de ‘Noisy’, une pale-ale à 6% vol. alc, ont été distribués dans quelques cafés spécialisés et des cavistes de la capitale, essentiellement à Forest, Saint-Gilles et Bruxelles-Ville. La première née suit la ligne de conduite recherchée par ses concepteurs. Ceux-ci entendent surprendre le public en privilégiant l’amertume et l’astringence pour laisser de côté le sucre et la forte teneur en alcool. Deux autres bières sont annoncées, une de table à 3,5%, la ‘Psycho’, et un porter pour les fêtes de fin d’année, baptisé ‘Heavy’ (6%).

Au travers du nom de la brasserie et de leurs bières, les fondateurs ne cachent pas leurs origines. « ‘No Science’ rappelle que nous ne sommes pas maîtres-brasseurs, que la bière, dans le temps, c’était de l’artisanat. Quant aux bières, leurs noms sont directement inspirés de l’ambiance que l’on peut retrouver au Magasin 4, une salle de concerts à Bruxelles où j’ai travaillé », situe Maxime Dumay.

L’installation qui a bénéficié d’un soutien de la Société Régionale d’Investissement de Bruxelles (SRIB), devrait permettre aux responsables de brasser quelque 600 hectolitres dès l’an prochain, le plafond étant situé à 800 hectolitres.

Elle est déjà opérationnelle mais des travaux sont encore nécessaires « afin de la rendre présentable » d’ici le printemps prochain, selon ses occupants.

No Science est la troisième brasserie à ouvrir à Bruxelles en un peu plus d’un an, après En Stoemelings dans les Marolles et Brussels Beer Project avenue Antoine Dansaert.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

2 décembre 2016 Omar Sy dévoile son côté tendre dans le rôle d'un papa poule

Après le succès d' »Intouchables », « Samba » et « Chocolat », Omar Sy revient mercredi dans « Demain tout commence », une comédie familiale où il interprète un papa poule extrêmement touchant, contraint d’élever seul sa fille. Ce film réalisé pa lire plus

Belga

2 décembre 2016 Francken obtient gain de cause à Gand pour une expulsion controversée

La chambre des mises en accusation de Gand a annulé une décision de la chambre du conseil qui jugeait illégale l’arrestation d’un ressortissant marocain sous le coup d’un ordre de quitter le territoire. Le secrétaire d’Etat à l’Asile, Theo Francken, s’est ré lire plus

Belga

2 décembre 2016 Placer un enfant en centre fermé est une violation des droits de l'enfant

La détention des enfants pour cause de migration constitue une violation des droits de l’enfant et est toujours contraire au principe de l’intérêt supérieur de l’enfant, indique l’Unicef vendredi. L’ONG estime qu’envoyer des enfants dans des centres fermés, comme le lire plus

Belga

2 décembre 2016 La Région bruxelloise débloque 100 millions d'euros pour les 19 communes

La Région bruxelloise a décidé de dégager 100 millions d’euros sous forme de prêts pour aider, sur la période 2017-2019, les 19 communes bruxelloises à faire face à la forte croissance démographique, indique vendredi le cabinet du ministr lire plus

Belga

2 décembre 2016 La réforme des rythmes scolaires est bien envisagée, "mais il y a encore du travail"

La réforme des rythmes scolaires est bien envisagée dans le projet d’avis n°3 du Groupe central chargé d’élaborer le « pacte pour un enseignement d’excellence » en Fédération Wallonie-Bruxelles. « Mais il y a encore du travail », a précisé Fr lire plus

Belga

2 décembre 2016 Une prime flamande pour favoriser l'embauche des chômeurs de longue durée

Le gouvernement flamand a approuvé vendredi l’instauration d’une prime à l’embauche d’un chômeur de longue durée. D’un montant de 1.250 euros après trois mois de travail et de 3.000 euros au bout d’un an, elle cible les demandeurs d’emploi inscrits depuis plus de de lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/