Décès à 87 ans du compositeur finlandais Einojuhani Rautavaara

Le compositeur finlandais Einojuhani Rautavaara, auteur d’une oeuvre considérable dont un célèbre « Concerto pour oiseaux et orchestre », est décédé mercredi à Helsinki à l’âge de 87 ans, a annoncé jeudi sa maison de disque Ondine. Considéré comme le plus grand compositeur finlandais depuis Jean Sibelius (1865-1957), Einojuhani Rautavaara laisse à la postérité pas moins de huit symphonies, plusieurs concertos pour piano, violon, harpe ou clarinette, des oeuvres pour choeur.
Il a également composé des opéras, dont « Vincent » sur la vie de Van Gogh (1985-87), « Aleksis Kivi » (1995-96) du nom du grand écrivain finlandais, et « Raspoutine » (2001-2003).
Le chef d’orchestre Esa-Pekka Salonen, actuellement en résidence de composition au New York Philarmonic, s’est dit « dévasté » sur son compte Twitter par la disparition d’une « grande voix originale » de la musique finlandaise.
Mu par un idéal absolu de « liberté stylistique », Einojuhani Rautavaara est passé du néo-clacissisme à ce « langage musical mystique et néo-romantique » qui rend ses créations reconnaissables entre toutes, a écrit Ondine dans un communiqué.
Son oeuvre la plus célébrée est le « Cantus Arcticus » de 1972. Sous-titré « Concerto pour oiseaux et orchestre », cette pièce unique en son genre incorpore à la partition des chants d’oiseaux enregistrés dans les marais de Liminka, dans le nord de la Finlande.
« Ma conviction est que la musique est belle si l’auditeur parvient à saisir une étincelle d’éternité par la fenêtre du temps. Cela, à mon sens, est la seule véritable raison d’être de l’art », disait-il.
Né le 9 octobre 1928, il avait reçu le soutien de Sibelius en 1955 afin de poursuivre sa formation au sein de la prestigieuse Juilliard School de New York.
Il a enseigné toute sa vie la composition à la prestigieuse académie Sibelius de Helsinki.

Partager l'article

28 juillet 2016 - 15h55