Décès de Toots Thielemans – "Un des derniers avec qui je pouvais blaguer en bruxellois", se souvient le Grand Jojo

Le chanteur bruxellois Grand Jojo a appris ce lundi matin le décès de Toots Thielemans, qu’il admirait et connaissait bien. « C’est une très grande tristesse, une très très grande perte. J’espère qu’on lui érigera un monument, parce que s’il y en a bien un qui représentait la Belgique, c’était lui », souligne-t-il. « Nos racines étaient les mêmes », se souvient le Grand Jojo, dont les grand-parents habitaient dans les Marolles, là où Jean-Baptiste dit Toots a grandi. « Quand on avait l’occasion de se rencontrer en dehors de la musique, il me racontait ses expériences aux Etats-Unis. On prenait aussi plaisir à parler ensemble en bruxellois. C’était l’un des derniers avec qui je pouvais blaguer en bruxellois », se remémore le Grand Jojo.

« Il souhaitait bon anniversaire en jouant de l’harmonica par téléphone. C’était un homme charmant, très amical, resté très simple. » « C’est mon idole. Dans mon studio, j’ai plein de photos de lui. Il m’a même offert un harmonica », se rappelle encore le chanteur populaire. « C’est un monument, tout simplement ».

Le Grand Jojo ne doute pas que son ami Toots Thielemans recevra les funérailles qu’il mérite, mais il espère qu’un monument à son effigie sera construit à Bruxelles. L’harmoniciste et compositeur de jazz bruxellois Toots Thielemans s’est éteint ce lundi matin à l’âge de 94 ans.

Partager l'article

22 août 2016 - 12h55