D. Reynders appelle au lancement d'une enquête indépendante sur les violences au Congo

Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a réitéré vendredi sa « profonde préoccupation à l’égard du climat de violence en République Démocratique du Congo » et exhorté tous les acteurs à ne pas faire usage de violence. Il a rappelé la responsabilité première des forces de sécurité pour maintenir l’ordre public de manière proportionnée.
Face à la gravité des faits qui se sont produits cette semaine, il a par ailleurs appelé au lancement sans délai d’une enquête indépendante. « La Belgique demande à ce que la responsabilité individuelle des personnes impliquées dans les faits de cette semaine soit examinée », a-t-il indiqué vendredi par voie de communiqué.

Pour le ministre des Affaires étrangères, une solution à la crise ne peut être trouvée que « de manière pacifique, par un dialogue réellement inclusif et dans le respect de la constitution ».

Partager l'article

23 septembre 2016 - 16h15