"C'était un honneur"

Après sa sortie par la petite porte, le désormais ex-sélectionneur de l’équipe nationale anglaise, Sam Allardyce, a indiqué dans un communiqué officiel repris mardi soir sur le site internet de la FA que « c’était un grand honneur » d’avoir été désigné à ce poste en juillet dernier. « Je suis très déçu de cette fin », ajoute l’ex-coach de Sunderland, qui confirme également que sa fédération et lui ont « décidé mutuellement » de séparer leurs chemins. Sa chute a été précipitée par les révélations du Telegraph durant les heures précédentes, de conversations avec des journalistes undercover se faisant passer pour les représentants d’investisseurs étrangers. Il explique au fil de deux discussions comment contourner les règles de la FA, son employeur, en matière de transferts et de tierce propriété, et y négocie ses services pour une somme conséquente d’environ 460.000 euros.
« Cette après-midi, j’ai rencontré Greg Clarke et Martin Glenn, et je leur ai présenté mes excuses sincères, du fond du cœur. Bien qu’il ait bien été clarifié, pendant les conversations enregistrées, que tout arrangement proposé nécessiterait le plein accord de la FA, je reconnais avoir fait certaines commentaires qui ont causé de l’embarras », indique Allardyce après sa réunion d’urgence avec les pontes de la fédération.
« Pendant la réunion d’aujourd’hui, on m’a demandé de clarifier ce que j’ai dit, et le contexte dans lequel les conversations ont eu lieu. J’ai pleinement coopéré ».
« Je regrette également mes commentaires par rapport à d’autres individualités », conclut celui qui part avec un beau bilan de… 100% de réussite en match officiel (une seule rencontre, une victoire). Dans les discussions enregistrées par les journalistes, il s’était notamment moqué de son prédécesseur, Roy Hodgson.

Partager l'article

27 septembre 2016 - 22h35