Croky Cup – Jordi Condom croit encore en la qualification pour la finale

Malgré la défaite 1-0 mercredi soir sur la pelouse de Zulte Waregem en demi-finale aller de la Coupe de Belgique, le coach d’Eupen Jordi Condom croit encore à une qualification de ses hommes pour la finale de cette Croky Cup. Il s’agirait d’une première dans l’histoire du club. “Zulte Waregem a mérité sa victoire, mais nous avons malgré tout encore nos chances d’atteindre la finale”, a indiqué l’Espagnol à l’issue du match. Eupen avait fait le déplacement en vue d’un match nul, et a semblé filer tout droit vers son objectif, jusqu’à 4 minutes de la fin du temps réglementaire, quand Sander Coopman a ouvert le score. “Nous avons trop facilement perdu le ballon après la mi-temps, mais après l’occasion de Cristophe Lepoint nous n’avons presque plus rien laissé passer. Mais c’était difficile de marquer, contre une équipe qui a une des meilleures défenses de la première division. Le terrain était également difficile”, a résumé Condom.
En championnat, les promus sont en bonne position pour le maintien, même si quelques matches pièges s’annoncent. “Genk et le Standard, ce sont des adversaires pénibles. Le plus important pour nous, cela reste le championnat, et de nous assurer du maintien le plus rapidement possible”.
Côté vainqueurs, Francky Dury a indiqué que son équipe se déplacera dans deux semaines dans les Cantons de l’Est pour marquer. “Avec notre victoire 1-0, Eupen devra attaquer au match retour, nous devons donc y aller pour marquer”, a indiqué le technicien du Essevee. Le match, pauvre en occasions “était comme une partie entre une attaque et une défense”, résume-t-il. “Nous avons contrôlé la rencontre pendant les 90 minutes, et avons pu nous créer quelques occasions. Mais leur gardien était toujours sur la voie. Nous commencions un peu à douter, au 5e quart d’heure. Je suis content de ce 1-0. Nous les avons aussi bien freinés, la reconversion était bonne”. Le mauvais état de la pelouse, dont une partie était gelée, l’a “surpris”, assure Dury. “Le responsable m’a pourtant assuré que le système de chauffage de la pelouse était allumé depuis 10 jours. Je ne sais pas quelle est la cause, mais c’est étrange”.

Partager l'article

19 janvier 2017 - 03h10