Crise des migrants – Prime de retour doublée jusqu'à la fin du mois pour les demandeurs d'asile irakiens

La Belgique offre à chaque Irakien adulte en cours de procédure de demande d’asile une prime de départ doublée à 500 euros pour un retour volontaire vers l’Irak d’ici la fin du mois, a indiqué mercredi le cabinet du secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken. Des courriers écrits en langue arabe ont été envoyés à quelque 4.550 Irakiens. Ceux-ci ont jusqu’à la fin du mois pour accepter l’offre. Ensuite la prime pour les départs volontaires sera à nouveau de 250 euros, explique le cabinet.

“Il y a pour l’instant 6.871 Irakiens qui séjournent dans les centres d’accueil. C’est encore beaucoup et le coût de cet accueil reste élevé”, soutient Katrien Jansseune, porte-parole de Theo Francken. “Entre-temps, plus de 1.500 Irakiens sont déjà retournés. Nous espérons qu’il y aura davantage de personnes qui profiteront de cette offre, car chaque retour signifie des économies pour nous.”

Le Commissariat Général aux Réfugiés et aux Apatrides (CGRA) a confirmé qu’en 2015, un demandeur d’asile irakien recevait une protection effective dans 46% des cas. “Il y a donc une chance réelle que la demande formulée par un Irakien soit refusée”, estime la porte-parole.

En 2015, 9.469 Irakiens ont demandé l’asile en Belgique. Quelque 1.500 d’entre eux ont marqué leur accord pour un retour volontaire et ont reçu une prime de 250 euros.

Partager l'article

04 mai 2016 - 15h25